Tragédie. L’UNICEF a entamé le recensement des femmes et des enfants dans les camps d’Al Hawl et de Roj en Syrie, ce qui augure d’un éventuel rapatriement des Marocains bloqués dans ces camps.

Selon le site arabophone Hespress.com, l’annonce de ce recensement a été bien accueillie par de nombreux militants de défense des droits humains et redonné espoir aux femmes et aux enfants dans ces camps où ils mènent une vie difficile.

Des formulaires ont ainsi été remis aux Marocaines pour qu’elles y indiquent leurs identités, celles de leurs proches au Maroc ainsi que leurs numéros de téléphone.

+ Des familles des Marocains détenus et bloqués en Syrie et en Irak +

Abdelaziz Bakkali, représentant de la Coordination nationale des familles des Marocains détenus et bloqués en Syrie et en Irak, a estimé que ce recensement est un signe de « bon augure pour résoudre leur dossier », ajoutant dans une déclaration à Hespress que « malgré la joie des femmes quant à la résolution prochaine de leur dossier, elles ont peur qu’un premier groupe soit rapatrié mais que le suivant accuse du retard ».

« Les femmes et les enfants n’ont plus la force d’attendre… Tout le monde veut être dans le premier groupe ou qu’il n’y ait pas un grand retard entre le premier et le deuxième groupe », a-t-il souligné.

Selon les chiffres officiels, quelque 280 Marocaines avec plus de 390 enfants se trouvent dans les foyers de tension au Moyen-Orient.

L’UNICEF estime le nombre d’enfants étrangers en Syrie à environ 28.000, originaires de plus de 60 pays différents, dont près de 20.000 d’Irak qui sont toujours bloqués dans le nord-est de la Syrie dans les camps de déplacés.

L’agence onusienne indique également que « plus de 80% de ces enfants ont moins de 12 ans, la moitié moins de 5 ans et qu’au moins 250 garçons, âgés de moins de 9 ans, sont en détention, alors que les chiffres réels pourraient être encore beaucoup plus élevés ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.