Dans un monologue diffusé, ce week-end esur sa chaîne YouTube, Amadal TV 5,
Rachid Rakha, Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA), lance un appel à l’inscription en masse sur les listes électorales, afin de voter et choisir des élus qui soutiennent la cause Amazigh.

Rakha insiste sur l’importance de l’inscription sur les listes électorales, étant donné que cette inscription, dit-il, “donne la possibilité de voter, de s’exprimer politiquement et de parvenir à un véritable changement, contrairement à celui qui boycotte l’inscription et le vote.”

+ Liberté, l’égalité et l’Amazigh +

Ce militant Amazigh répond à la question fondamentale, que veulent les Amazighs : ” La réponse est claire et franche, nous voulons la liberté et l’égalité. Si la constitution marocaine reconnaît que les deux langues officielles du Maroc sont l’arabe et le tamazight, alors nous cherchons et exigeons que le tamazight profite de tout ce dont l’arabe jouit dans ce pays…”

Et d’ajouter : “Nous exigeons l’égalité des droits et des libertés, y compris l’égalité entre les hommes et les femmes et le renoncement à la violence à leur encontre. L’égalité est un héritage amazigh de longue date…”

Les revendications du porte-parole du RIA sont claires : “La langue berbère, doit donc être exploitée dans un sens positif, productif et développé…”

“Ce que nous vivons aujourd’hui est une mort lente du tamazight en tant que langue à cause de son échec dans l’enseignement et à le généraliser à tous les niveaux d’enseignement… la réalité de ceux qui entravent l’enseignement du tamazight et se dressent contre sa généralisation, ni le Makhzen ni le gouvernement, mais le responsable du portefeuille de l’éducation nationale”, affirme Rakha.

+ Les partis politiques…+

Dans son appel Rakha souligne que « 70% des Marocains ne font pas confiance aux partis politiques et au gouvernement », et cette perte de confiance est évidente pendant le processus électoral, quand seulement environ 5 millions de personnes votent, tandis que plus de 20 millions les gens boycottent les échéances électorales.

“ Nous pouvons changer à l’intérieur des institutions et cela ne viendra que par des élections et il est possible de le faire, de voter et d’exercer votre droit, et de choisir qui vous représenter de manière civilisée au sein du gouvernement, dans les institutions législatives et dans les institutions gérant le domaine de la vie publique, choisissez un premier ministre qui croit en l’amazigh, les droits de l’homme et l’environnement pour réaliser réellement le développement, le changement c’est par le vote et la première étape », dit-il en s’adressant aux Amazighs.”

Rakha conclut : « Il est temps pour un changement pacifique à travers des élections… il est temps pour nous de participer aux élections pour voter sur qui va nous représenter et réaliser le changement que nous voulons avec lui.”

A bon entendeur salut!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.