Efficacité. Les éléments du service provincial de la police judiciaire de Ouarzazate ont interpellé, mercredi après-midi, en coopération avec leurs homologues de Tanger, un étudiant âgé de 28 ans pour son implication présumée dans une affaire d’homicide volontaire avec mutilation de cadavre, dont a été victime un médecin à Tanger.

Le suspect a été appréhendé au domicile de sa famille dans la commune rurale de “Tiguemmi Lajdid”, à dix kilomètres de la ville de Zagora, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

« Les expertises techniques et investigations ont mis à jour des preuves sur l’implication présumée de cet individu dans la commission de ces actes criminels », précise le communiqué.

Les services de police à Tanger avaient réalisé mardi les constatations sur le corps mutilé à l’arme blanche d’un médecin retrouvé à l’intérieur de son domicile à Beni Makada, avant que les investigations ne permettent d’identifier le suspect et de l’arrêter mercredi après-midi, souligne la DGSN.

Le mis en cause a été mis à la disposition du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger pour les besoins de l’enquête, diligentée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et les aboutissants de cet acte criminel, ainsi que ses motifs et mobiles, a conclu la DGSN.

Pour rappel, des médias locaux avaient signalé, mercredi matin, l’assassinat du médecin dont le corps aurait été démembré et la tête coupée avec une arme blanche, semble-t-il.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.