C’était prévisible ? Le chef du Polisario, Brahim Ghali a quitté, mardi soir, l’hôpital San Pedro de Logorño, situé au nord de l’Espagne, à bord d’un avion affrété par les autorités algériennes à destination d’Alger, a rapporté le journal madrilène El Pais.

Brahim Ghali qui était hospitalisé sous une fausse identité dans cet hôpital depuis le 18 avril dernier, compte « achever son rétablissement du Covid-19 en Algérie », après avoir passé 54 jours en Espagne, précise le journal.

Le chef des milices du Polisario a « filé à l’anglaise » en profitant de la décision du juge de l’Audience Nationale (tribunal), Santiago Pedraz de ne pas avoir pris de mesures conservatoires à son égard, et ce, suite à son interrogatoire virtuel ce 1er juin 2021, ajoute la même source.

Le Maroc réclamait l’arrestation de ce « tortionnaire » pour des crimes graves commis à l’encontre des civils sahraouis dans les camps Tindouf, situés au sud-est de l’Algérie.

Son « exfiltration » vers Alger avant que la justice espagnole ait dit son dernier mot, ne risque-t-elle pas de mener droit à une rupture diplomatique entre Rabat et Madrid?

Affaire à suivre …

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.