Les grandes formations politiques ont entamé leur course aux sièges parlementaires au niveau des huit arrondissements de la ville de Casablanca.

La compétition s’annonce vive notamment entre le Parti justice et développement (PJD), le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et l’Istiqlal (PI), rapporte le site arabophone Hespress.com .

Dans la préfecture d’Anfa, la course sera intense entre le parlementaire et président du club du Wydad Said Naciri du PAM, Mohamed Chabak du RNI et et l’ président de la Chambre d’industrie et de commerce Hassan Berkani du PI, soutenu par l’ancienne ministre Yasmina Baddou, tandis que le PJD n’a pas encore décidé du nom de son candidat, qui pourrait être Hafid Bekkali en remplacement d’Abdessamad Haiker.

+ La concurrence sera vive +

A Hay Hassani, la concurrence sera vive entre Abdelkader Boudraa du PAM, Said Chraibi du RNI, Houssein El Ouardi du Parti du progrès et du socialisme (PPS), tandis que le PI et le PJD n’ont pas encore tranché sur leurs candidats.

Des sources de Hespress ont confirmé qu’au niveau d’Ain Chock, Chafik Benkirane du RNI sera en compétition avec Chafiq Abdelhaq du PAM, alors que le PI devrait entrer dans l’arène de la course avec Mohamed Fahim.

Au niveau de la préfecture El Fida-Derb Soultan, le PAM a décidé de désigner Touimi Benjelloun, tandis que le RNI devrait choisir Mohamed Boudrika au moment où les autres partis n’ont pas encore décidé des noms de leurs candidats.

A Ben Msik-Sidi Othman, la compétition mettra aux prises Mohamed Goudar de l’Union constitutionnelle (UC) et l’homme d’affaires Anas Rifai du PAM.

Si le PJD n’a pas encore désigné son candidat au quartier de Moulay Rachid, le candidat du PAM pourrait être Mohamed Jbeil, tandis que le candidat du RNI sera Mohamed Haddadi.

Hassan Benomar du RNI et Ali Bitar du PAM seront opposés au niveau d’Ain Sebaa-Hay Mohammadi, quant au PI, il a décidé de désigner Rachid Afilal alors que le PJD devrait trancher sur la candidature éventuelle du  maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari.

Dans la préfecture de Sidi Bernoussi, le RNI présentera la candidature de Mohamed Bourhim, tandis qu’Ahmed Brija conduira la liste du PAM et Naima Rabaa celle du PI. Quant au PJD, il est attendu que le président de l’arrondissement de Sidi Bernoussi, Abdelkrim El Houichri soit désigné tête de liste, à la place de Mohamed Yatim qui n’est pas apprécié par les habitants.

Article19.ma