C’est du domaine public. Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani s’est officiellement entretenu, ce mercredi, avec les trois dirigeants de partis de l’opposition, le PAM, le PPS et l’Istiqlal, sur la gestion des élections locales et générales qui auront lieu cette année dans le Royaume.

Une source partisane a affirmé à Article19.ma, que cette réunion avec El Otmani a abordé « un certain nombre de sujets socio-politiques, notamment le terrible impact de la pandémie et les restrictions sanitaires sur les secteurs du commerce et des services, le soutien financier de l’État aux partis politiques et la question de l’usage des médias publics de manière équitable et rationnelle lors des campagnes électorales… ».

Et dans le même ordre d’idées, Me Abdellatif Ouahbi, Nabil Benabdallah et Nizar Baraka, respectivement chefs des partis PAM, PPS et Istiqlal ont évoqué « le « scandale » de l’usage des moyens de l’État par certains hommes politiques dans « leurs campagnes pré-électorales » sous la couverture d’activités dites-caritatives, a ajouté la même source, sans toutefois citer de noms.

Pour rappel, au mois d’Avril, lors d’une sortie médiatique à Salé, Me Ouahbi avait dénoncé ouvertement « l’instrumentalisation d’actions caritatives pour des buts électoralistes » par la Fondation Joud, proche d’Aziz Akhannouch (leader du RNI).

Pour rappel, la semaine dernière, El Orhmani avait rencontré les trois leaders de l’opposition parlementaire de « manière informelle », lors d’un dîner à la résidence officielle du chef de gouvernement, située dans le quartier Souissi.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.