Le Bureau politique du Parti authenticité et modernité (PAM) a dénoncé l’exploitation flagrante des moyens de l’Etat dans des campagnes électorales prématurées, ainsi que l’exploitation de l’action caritative à des fins électoralistes, après le tollé suscité par la Fondation Joud, proche du RNI, qui a distribué des milliers de paniers durant le mois sacré de Ramadan.

Le Bureau politique, qui s’est réuni la semaine dernière en présentiel et en visioconférence pour débattre des derniers développements sur les plans national et international et des préparatifs des prochaines élections, a mis en garde contre les dangers du recours par certains hommes politiques à l’utilisation de l’action politique au service de leurs propres intérêts économiques et financiers, ainsi que l’exploitation inacceptable de la détresse de certaines couches de la société et de de l’action caritative à des fins électoralistes.

Dans un communiqué, rendu public ce lundi, les dirigeants du PAM ont exprimé leur détermination à dénoncer et à faire face à cette pratique « inédite dans l’histoire du Maroc » conformément aux dispositions de la Constitution, aux choix démocratiques du Royaume et aux valeurs de pluralisme et de concurrence loyale entre les partis politiques, avant de lancer un appel aux pouvoirs publics pour faire cesser ces « mascarades électoralistes » qui souillent la réputation démocratique du Maroc, et pour promulguer des lois « strictes » pour l’encadrement de l’action caritative à même de préserver son caractère solidaire national, « loin de toute exploitation politicienne ».

Concernant la question du Sahara, ils ont exprimé leur rejet total de la décision de l’Espagne d’accueillir sur son sol le chef des séparatistes, le dénommé Brahim Ghali, accusé de crimes de guerre, sous une fausse identité, soulignant que cet acte inamical viole les conventions diplomatiques internationales ainsi que les règles de bon voisinage entre les peuples marocain et espagnol et les liens de coopération entre les deux pays.

Les membres du bureau politique, qui ont suivi un exposé du secrétaire général sur les développements de la question nationale, se sont félicités des résultats de la récente réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara, au cours de laquelle le Maroc a réussi à mettre en échec les manœuvres des ennemis de son intégrité territoriale, soulignant que cette situation exige de toutes les forces vives de la Nation de poursuivre leur vigilance et leur mobilisation pour dénoncer et faire avorter toutes les manœuvres ourdies contre l’unité nationale du Royaume.

Par ailleurs, et tout en rendant hommage aux efforts déployés par le Maroc sous la conduite du Roi Mohammed VI pour garantir l’approvisionnement en doses suffisantes de vaccin contre le covid-19, le BP a exprimé son étonnement face au mépris manifesté par le gouvernement à l’égard de la situation de millions de Marocains impactés par le couvre-feu nocturne imposé durant le mois de Ramadan.

Au moment où l’on s’attendait à l’allocation d’indemnités immédiates au profit des employés des cafés et restaurants affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale et à la recherche de solutions alternatives pour ceux qui ne sont pas immatriculés à cette caisse, pour subvenir aux besoins de centaines de milliers de familles sévèrement touchés par la pandémie, le gouvernement a annoncé, par la voix de l’un de ses ministres, le refus de soutenir tout le personnel du secteur, dans un geste provocateur à l’égard du peuple marocain, a dénoncé le communiqué sanctionnant cette réunion.

Concernant les relations extérieures, le BP du PAM a vivement salué les succès de la visite en Tunisie d’une délégation du parti, conduite par son secrétaire général, pour consolider les liens de fraternité et les relations politiques solides avec les différentes formations politiques et les groupes parlementaires de ce pays frère et renforcer le dialogue entre les acteurs politiques marocains et tunisiens, dans la perspective d’élargir cette concertation à tous les partis politiques maghrébins, pour assurer le bien des peuples de la région et sa stabilité et en vue de relever les multiples défis économiques, politiques et sécuritaires qui guettent le Maghreb.

Les membres du bureau politique se sont en outre félicités de la dynamique que connaissent les différentes structures et organisations du parti sur l’ensemble du territoire national et de l’adhésion unanime des militants au projet politique et sociétal moderne du PAM, comme alternative à la crise que vit le Maroc à cause de la mauvaise gestion et de l’improvisation du gouvernement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.