Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a eu, vendredi, un entretien téléphonique, avec le Secrétaire d’État américain, M. Anthony J. Blinken.

Les deux responsables se sont félicités du partenariat stratégique robuste et durable liant depuis des décennies le Royaume du Maroc et les États-Unis d’Amérique, indique un communiqué du ministère.

La relation personnelle entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste et Son Excellence le Président américain Joe Biden, est de nature à donner une forte impulsion à ce partenariat, basé sur des valeurs partagées, des intérêts convergents et une volonté commune d’œuvrer pour la paix et la stabilité régionales.

+ Le rôle stabilisateur joué par le Maroc dans un voisinage empreint de turbulences +

A cette occasion, le Secrétaire d’État américain a loué les avancées réalisées par le Maroc durant les deux dernières décennies sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste au niveau des réformes politiques, du progrès économique et du développement social, précise-t-on.

M. Blinken a, en outre, salué le leadership du Souverain dans la lutte contre les changements climatiques et l’investissement dans les énergies renouvelables et la promotion de l’économie verte.

Les deux responsables ont également échangé autour des questions régionales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye et au Sahel. A cet égard, M. Blinken “a salué le rôle stabilisateur joué par le Maroc dans un voisinage empreint de turbulences”.

Dans le contexte de l’accord trilatéral signé le 22 décembre 2020 par les États-Unis, Israël et le Maroc, M. Blinken a salué la reprise des contacts officiels entre le Maroc et Israël et a noté que ces relations ne manqueront pas d’apporter des dividendes à long terme, tout en soulignant “le rôle pionnier et l’action crédible du Maroc dans l’avènement d’une paix durable au Moyen-Orient”.

Enfin, les deux responsables se sont félicités de la célébration cette année du 200ème anniversaire du don du bâtiment de la légation américaine à Tanger aux États-Unis par le Sultan Moulay Soulayman, un exemple des multiples volets du partenariat stratégique maroco-américain de longue date, conclut le communiqué.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Donnant- donnant.

    La langue anglaise est une langue à pièges par excellence. Rappelons-nous de l’effet dévastateur de ‘’Israël has to whithdraw from OCCUPIED ARAB LANDS’’ utilisé au lieu de ‘’…THE OCCUPIED ARAB LANDS…’’.

    Alors méfions-nous de cette langue et DONNONS juste à la hauteur de l’expression utilisée par Blinken :

    ‘’ … the Biden administration WOULD not reverse President Trump’s recognition of Morocco’s sovereignty over the Western Sahara, AT LEAST FOR THE TIME BEING…’’.
    Les Administrations américaines ont toujours, elles-mêmes, crié haut et fort à qui veut les entendre qu’elles n’ont pas d’amis mais uniquement des intérêts.

    Nous devons donc faire en sorte que notre intérêt suprême (NOTRE SAHARA) ne soit pas INDÉFINIMENT subordonné à ‘’WOULD’’ et à ‘’ AT LEAST FOR THE TIME BEING’’ et nous devons éviter l’enivrement engendré par une conversation téléphonique qui restera toujours une communication non écrite et qui disparaîtra à l’apparition de tout nouvel intérêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.