Le secrétaire d’Etat américain Antony J. Blinken n’a à aucun moment fait état de la question du Sahara lors de son entretien téléphonique jeudi avec le ministre algérien des affaires étrangères Sabri Boukadoum, contrairement à ce qu’a affirmé ce dernier sur son compte twitter.

« Le secrétaire Blinken et le ministre des Affaires étrangères Boukadoum ont discuté du renforcement des relations bilatérales basées sur des valeurs partagées et des intérêts mutuels. Ils ont discuté des possibilités d’accroître la coopération en Afrique pour promouvoir la prospérité économique et la stabilité régionale. Le Secrétaire a exprimé son appréciation du rôle de l’Algérie dans la promotion de la stabilité au Sahel et en Libye », a indiqué dans un communiqué le porte-parole du secrétaire d’Etat américain, Ned Price.

De son Blinken a confirmé dans un tweet que, lors de ces entretiens, ils ont exprimé leur « désir de voir la stabilité et la prospérité en Libye et dans le Sahel », tandis que Boukadoum a laissé entendre, quant à lui, que la question du Sahara a été au centre des discussions.

« Dans un entretien téléphonique avec le secrétaire d’état américain, Tony Blinken, ont été abordés les moyens de relancer et de renforcer le partenariat stratégique entre l’Algérie et les Etats-Unis dans divers domaines ainsi que l’échange des points de vue sur les questions régionales d’intérêts communs particulièrement les situations au Sahara occidental, en Libye et au Mali », a tweeté Boukadoum.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.