Controverse. Le président du groupe du Parti de l’Istiqlal à la Chambres des représentants, Noureddine Mediane, s’est dit étonné de l’attitude du Parti justice et développement (PJD) qui s’oppose au projet de loi relatif à la légalisation du cannabis thérapeutique mais pas à la culture de la vigne et du figuier lesquels entrent dans la production du vin et de l’eau de vie.

Mediane, qui intervenait mercredi lors de la discussion de ce projet de loi au sein de la commission de l’intérieur de la Chambre des représentants, a expliqué que la culture du cannabis est comme toutes les autres cultures, ajoutant: « si nous nous y opposons, nous devons également interdire la culture du raisin et de la figue ».

Le député istiqlalien, qui répondait au groupe PJDiste lequel a brandi la carte religieuse, a estimé que le cannabis pourrait être considéré comme « l’or vert » si l’on en fait un bon usage.

Le parlementaire a souligné que les grands pays ont autorisé la culture du cannabis et même l’usage du « haschich » à des fins récréatives pour attirer les touristes, soulignant que « les effets de la cigarette sont plus nocifs que ceux du Sabssi (pipe traditionnelle) ou autres ».

Mediane, qui est de la région du Nord, a rappelé que les touristes venaient dans les années 70 et au début des années 80 dans la région de « Tadghin » dans le Rif pour consommer du Kif, ajoutant qu’après le Dahir de 1974 et l’interdiction de cette culture, les touristes et les entreprises se sont tournés vers le Liban, le Danemark, les Pays-Bas et de nombreux autres pays après que le Maroc aient tardé à la légaliser. Et de se demander: « ces pays n’ont-ils pas peur pour la santé de leurs citoyens? ».

+ Tous les pays qui ont adopté des législations tolérantes… +

Le président du groupe istiqlalien a rejeté le lien fait entre le Kif et la criminalité, affirmant: « celui qui fume le Kif ne commet jamais de crime, contrairement à celui qui consomme de l’alcool, des psychotropes, de l’héroïne et de la cocaïne auxquelles il faut s’attaquer ».

« Il y a des personnes qui ont 92 ans et qui fument toujours le sebsi, le cannabis local et non pas celui qui est importé », a-t-il souligné, estimant que la seule solution aujourd’hui est la légalisation.

Il a ainsi appelé à hâter l’adoption du projet de loi, relevant que l’approche sécuritaire n’avait pas réussi à lutter contre le phénomène mais au contraire elle a favorisé aujourd’hui l’extension de la culture du cannabis au-delà des trois zones historiques à tout le Nord.

Le député a également souligné la nécessité de mettre fin aux poursuites judiciaires et à l’état de terreur dans laquelle vivent les agriculteurs de la région, notant que le nombre des personnes poursuivies dépasse les 35.000 en plus de celles qui sont dans les prisons.

A cet égard, Mediane a évoqué l’arrestation d’une personne le jour de son mariage à la suite de ces poursuites, en plus de l’arrestation d’un homme à Casablanca qui se rendait avec sa femme pour effectuer le Hadj, sans parler de la crainte des dizaines de personnes dans la région de renouveler leurs cartes d’identité nationale.

De son côté, le président du groupe PJDiste, Mostafa Brahimi, a mis en garde contre l’augmentation de la consommation du Kif après sa légalisation.

ont enregistré une augmentation de la consommation, en particulier parmi les groupes vulnérables », a soutenu Brahimi, estimant que les dispositions de ce projet « pourrait légaliser l’usage récréatif  » du cannabis.

Le président du groupe de la Lampe a, en outre, souligné que le projet de loi visant la légalisation du cannabis n’est pas une priorité et ne figure pas dans la déclaration sur la base de laquelle le gouvernement El Othmani a été installé, appelant à accorder suffisamment de temps au Parlement pour approfondir le débat et élargir les concertations institutionnelles et avec les populations du Nord.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.