Controverse. L’affaire Joud, du nom de la Fondation qui distribue des paniers alimentaires durant le mois sacré de Ramadan pour servir la campagne électorale du Rassemblement national des indépendants (RNI), fait réagir tous les démocrates et toutes les composantes de la société.

Ainsi, la jeunesse du Parti authenticité et modernité (PAM) s’insurge contre l’amalgame entre l’action politique et caritative entretenu par le RNI, à travers l’instrumentation des œuvres caritative de cette Fondation à des fins électoralistes, à quelques mois d’importantes échéances.

La jeunesse du PAM considère dans un communiqué que le rôle des partis politique se limite à l’encadrement des citoyens et à la participation à la gestion de la chose locale, et non pas l’utilisation de l’action caritative et de solidarité comme tremplin pour « acheter » les voix et la confiance des électeurs.

+ La mission des partis politiques n’a jamais été la distribution de paniers +

La mission des partis politiques n’a jamais été la distribution de paniers et des aides, mais l’élaboration de programmes politiques et de projets de société dans tous les secteurs pour développer l’économie et améliorer les conditions de vie des citoyens à travers l’emploi, la santé et l’enseignement, soutient le communiqué précisant que les comportements de ce parti (RNI) et ses actions « illégales » sont à rebours des principes de la bonne gouvernance, des dispositions de la Constitution et du développement de la pratique politique de notre pays.

Les jeunes du PAM invitent les pouvoirs publics à intervenir pour faire cesser ces violations et ces « insultes » à la dignité de larges couches de la société, surtout celles qui ont été fortement impactées par la pandémie du nouveau Coronavirus, soulignant que l’action caritative qu’encourage l’Etat, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a pour objectifs de répandre les valeurs d’entraide et de solidarité dans la société et de vulgariser le sens de responsabilité et de citoyenneté.

La jeunesse du Parti authenticité et modernité (PAM) se dise enfin déterminée à barrer la route « par tous les moyens légitimes » au développement de ce genres de pratiques qui portent atteinte à la classe politique marocaine et dévalorisent son action au service du pays, « surtout lorsque leurs auteurs ont été incriminés par des rapports officiels émanant du Parlement qui dénoncent l’exploitation flagrante des décisions gouvernementales pour l’accumulation des richesses, comme la décision de libéraliser les carburants ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.