Au Maroc, au Maroc les cultivateurs du cannabis ont présenté au cours des deux derniers jours leurs propositions dans le cadre du débat au Parlement sur le projet de loi 13-21 notamment sur la création de coopératives et « la réhabilitation » des cultivateurs de cette plante, en demanadant aux autorités de « limiter » sa culture aux zones historiques du Rif « uniquement ».

Selon le site arabophone Hespress.com, le mémorandum présenté par la Coordination des cultivateurs du cannabis propose que l’autorisation de cultiver le cannabis soit accordée uniquement aux cultivateurs de ces zones historiques sauf en cas d’une forte demande et d’incapacités des zones historiques d’y répondre.

La Coordination propose aussi que les coopératives soient constituées seulement des cultivateurs détenant une licence pour cultiver et produire le cannabis, ajoute la même source.

+ Pour une réhabilitation de la zone historique de la culture du cannabis +

Elle demande également la création d’un fonds d’indemnisation des cultivateurs en cas de perte de sa récolte suite à un cas de force majeure et de supprimer la peine de prison et de ne maintenir que l’amende en cas de retard par le cultivateur de signaler des dommages ou la perte de récoltes.

Elle appelle, en outre, à la réhabilitation de la zone historique de la culture du cannabis et à une amnistie générale au profit de toutes les personnes poursuivies dans des dossiers de culture du cannabis.

La Coordination demande aussi la réhabilitation par la force de la loi des cultivateurs du cannabis qui ont été condamnés, notamment, en supprimant ces sanctions de leurs casiers judiciaires.

Les cultivateurs demandent, par ailleurs, l’ouverture d’un dialogue avec le Département des eaux et forêts afin de leur permettre d’acquérir la propriété de leurs terrains de manière légale, et de revoir le processus de détermination du domaine forestier conformément aux dispositions du Dahir de 1917, rappelle Hespress.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.