La pandémie du Covid-19, en plus de faucher la vie de plusieurs personnes chaque jour, aggrave les conditions de vie de millions de Marocains qui vivent dans l’économie informelle, relève le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi.

Concernant la situation à l’échelle internationale, Me Ouahbi, qui était samedi 17 avril 2021 l’invité de la Fondation FquihTétouani pour débattre du thème : « Les programmes des partis politiques entre le défi des élections et les attentes de la société », s’est interrogé sur le rôle que pourrait jouer le Maroc durant la crise sanitaire et sur l’impact de la pandémie sur le développement du Royaume et sa stabilité, dans le contexte actuel marqué par la fermeture des frontières et l’arrêt des vols internationaux.

« L’avenir pose plusieurs interrogations », a-t-il dit rappelant avoir déjà affirmé lors d’un point de presse que l’avenir était «incertain ».

«Comment allons-nous agir ? Comment les autres pays vont-ils traiter avec nous ?

Comment seront-elles nos relations avec les autres pays à l’avenir? Et comment sera-t-il le rôle du capital international ? », s’est-il interrogé au cours de ce débat auquel ont assisté plusieurs journalistes.

« Je ne suis pas pessimiste mais notre pays doit répondre à plusieurs défis sur le plan intérieur et dans ses relations à l’international », a poursuivi Me Ouahbi.

Pour le secrétaire général du PAM, les Marocains expriment plusieurs attentes et la situation sur le plan international est confuse, alors qu’une grande crise guette l’économie nationale, faisant 

remarquer que, sur le plan politique, « les partis fuient les grandes questions pour se projeter dans de querelles politiques qui ne sont pas dignes de notre expérience démocratique ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.