Concurrence. La décision rendue le 11 mars par la Commission du commerce international des États-Unis (USITC) d’imposer une taxe supplémentaire sur les engrais phosphatés importés du Maroc et de la Russie engendrera une augmentation des coûts de ces produits pour les agriculteurs américains d’environ 1,5 milliard de dollars, selon un ancien économiste de l’American Farm Bureau.

À noter que l’Américan Farm Bureau est un lobby des grandes entreprises agricoles américaines.

La plainte contre le phosphate importé a été déposée en juin dernier par une seule société, The Mosaic Company, basée à Tampa, en Floride, qui alléguait d’un «préjudice important» causé par les importations de phosphate du Maroc et de Russie, rappelle le site américain High Plains Journal ajoutant que ladite société, filiale de la Compagnie Fortune 500, compte plus de 13.000 salariés et vend des engrais dans plus de 40 pays, selon le site américain High Plains journal.

Le Maroc détient les plus grandes réserves mondiales de phosphate, mais en termes de production la Chine est en tête avec 110 millions de tonnes en 2019, selon Phosphate Investing.

L’USITC avait conclu en août dernier que les importations des produits subventionnés par les pouvoirs publics nuisent à la société Mosaic et qu’il faudrait imposer des mesures de rétorsion pendant au moins cinq ans.

En février, Mosaic s’est félicité des conclusions de l’USITC en faveur de « l’industrie américaine du phosphate et tous les producteurs américains qui croient au commerce libre et équitable ».

Pour sa part, Bob Young, ancien économiste en chef de l’American Farm Bureau et codirecteur de l’Institut de recherche sur les politiques alimentaires et agricoles, a estimé que les taxes supplémentaires se traduiront par des prix plus élevés des engrais qui entraîneront une augmentation des coûts pour les producteurs de maïs et de blé de plus de 7 $ l’acre (40,47 ares) et ceux de soya de 5 $ l’acre, ajoute la même source.

Selon Young, en estimant que ces trois cultures couvrent 210 millions d’acres, les coûts seront compris entre 1.0 et 1,5 milliard de dollars pour leurs producteurs au titre de la prochaine campagne agricole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.