L’Organisation internationale de police criminelle, Interpol, a souligné le rôle important que joue le Maroc dans les opérqations qu’elle mène dans la lutte contre la traite des êtres humains, qui ont conduit à l’arrestation d’au moins 195 personnes.

«Le Maroc a joué un rôle important dans l’opération Weka, axée sur la traite des êtres humains et le trafic de migrants, en accueillant l’unité de coordination opérationnelle et en procédant à 49 arrestations», a indiqué un communiqué d’Interpol.

Vingt-quatre pays ont participé à l’opération Weka, menée entre le 29 mars et le 2 avril, en vue de sauver près de 500 victimes de la traite des êtres humains, dont des enfants.

Les autorités des pays d’origine, de transit et de destination ont fait progresser les enquêtes et permis d’échanger des renseignements pour démanteler les réseaux criminels impliqués dans trafic de migrants, a précisé la même source.

«Les autorités espagnoles ont agi sur la base des renseignements fournis par le Maroc et ont arrêté deux passeurs clés connus pour avoir facilité le transport de migrants illégaux du continent africain à l’aide de bateaux pneumatiques et de camions», a ajouté Interpol.

Cette opération a révélé le lien qui existe entre la traite des êtres humains et la crise sanitaire mondiale actuelle, en ce sens que «les plus vulnérables cherchent à tout prix à fuir les difficultés » alors que les organisations criminelles en profitent pour réaliser des profits.

Selon le site Morocco World News, ce n’est pas la première fois que le Maroc joue un rôle important dans des opérations internationales de lutte contre la criminalité. En 2019, Interpol avait annoncé que son opération Neptune II, une opération à laquelle a participé le Maroc, avait permis l’arrestation de 12 combattants terroristes étrangers.

Les efforts du Maroc dans la lutte contre le terrorisme sont internationalement reconnus. Au cours de la seule première semaine d’avril, le Maroc a dépêché une délégation de haut niveau à Abuja, au Nigéria, pour discuter des stratégies de lutte contre le terrorisme et a fourni à la France des informations cruciales qui ont aidé à éviter une attaque terroriste grave.

Le Maroc participe également activement à la lutte contre la migration illégale entre l’Afrique et l’Europe, souligne Morocco World News, rappelant qu’en mars dernier, la police marocaine a arrêté 15 suspects pour leur implication présumée dans un réseau de migration clandestine et de traite des êtres humains.

Le dernier rapport annuel de la Direction générale de la surveillance du territoire du Maroc a révélé que la police marocaine a empêché 9.179 candidats à l’émigration clandestine, dont 6.162 étrangers.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.