Les rues de la capitale, Rabat, ont retrouvé vendredi leur calme après trois jours de manifestations des enseignants contractuels qui menacent d’entreprendre des marches et des sit-ins au niveau des différentes régions du Maroc.

Selon Hespress, les enseignants contractuels ont décidé de mener de nouvelles « batailles » à la suite de l’interpellation d’une centaine de participants aux manifestations de mardi et de mercredi derniers.

Douze enseignants contractuels ont été relâchés, vendredi, en plus de 20 autres qui ont été libérés jeudi après avoir été traduits devant le tribunal de première instance de Rabat lequel a décidé de les poursuivre en liberté pour attroupement, violation de l’état d’urgence sanitaire et outrage à la force publique.

Les enseignants contractuels devaient observer une nouvelle grève vendredi à la suite de « la répression de la marche » de mardi, alors que leur coordination nationale s’apprête, selon certaines sources, à décider de nouvelles protestations en justifiant leur démarche par « l’absence de dialogue » avec les responsables gouvernementaux et l’interpellation de 20 de leurs collègues lors de la dernière manifestation à Rabat.

Certains parmi eux envisagent d’entreprendre des actions « plus fortes » allant jusqu’à appeler à mettre fin à l’année scolaire en cours, alors que d’autres écartent cette option.

Récemment, les autorités de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont annoncé, dans le cadre des mesures préventives de lutte contre la pandémie de Covid-19, l’interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique pour éviter toute violation des mesures de l’état d’urgence sanitaire.

Depuis près de quatre ans, la Coordination nationale des enseignants contractuels organise des manifestations de protestations pour réclamer l’intégration de ces derniers dans la fonction publique alors que le ministère concerné insiste sur le fait que le système de contrats est un choix fait par l’État en vue d’améliorer le système éducatif.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.