A Dakhla, ce vendredi 2 avril, une délégation de quatre jeunes du Young Democrats of America (YDA), la jeunesse du Parti démocrate Américain, a rappelé la reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud avant de lancer un appel aux hommes d’affaires y compris américains de venir découvrir les opportunités d’investissement dans cette région florissante et à fort potentiel économique ».

“Il existe de nombreuses opportunités pour les investisseurs de venir investir à Dakhla et de partager ces ressources avec l’Afrique”, a déclaré aux journalistes le président des YDA, Joshua Harris-Till, en visite de quatre jours à Dakhla, sur invitation de la Jeunesse du Parti authenticité et modernité (PAM).

Joshua Harris-Till a affirmé que la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara “n’est qu’un premier pas”, en soulignant « qu’il reste encore du travail à faire. Des investissements américains doivent être réalisés à Dakhla” ».

+ Un réel potentiel pour les jeunes +

Le jeune Démocrate a abordé l’importance de la dynamique socio-économique et des chantiers structurant en cours dans la région pour l’avenir des jeunes de cette région économique située sur la façade Atlantique du Royaume.

“Il y a un réel potentiel ici pour les jeunes d’avoir un environnement prospère et je pense que c’est quelque chose d’extrêmement important”, a ajouté le chef de cette délégation Américaine qui a visité dans la matinée du vendredi une ferme agricole pilote dans la région.

Ce déplacement permet à la délégation des YDA de s’informer des moyens à même de développer des partenariats et alliances avec les jeunes marocains, a souligné Joshua Harris-Till.

Pour sa part, Mme Heather Brown, membre du Parti Démocrate Américain, a indiqué que les autorités ont une vision stratégique sur la manière dont cette région pourrait se développer dans l’avenir, notant que cette vision permettra à Dakhla d’”être une plateforme portuaire importante pour toute l’Afrique”.

+ Le Plan d’autonomie au cœur du débat maroco-américain +

Pour rappel, Mme Heather Brown a déjà visité la ville de Dakhla il y a 11 ans, lors de la cérémonie de de présentation du plus grand drapeau du monde.

Elle a répété à maintes reprises qu’elle a été « agréablement surprise » par les changements positifs et le développement socio-économique à Dakhla, en affirmant que les États-Unis “continueront d’être un partenaire et un ami du Maroc”.

Par ailleurs, la délégation Américaine a pris part à une table ronde sur le “Plan d’autonomie des provinces du Sud” durant laquelle l’accent a été mis sur l’importance de l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume en tant que « seule et unique solution politique » au différend artificiel créé de toutes pièces par l’Algérie autour de la question du Sahara.

Par ailleurs, les membres de la délégation américaine ont tenu jeudi une rencontre avec le directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de Dakhla-Oued Eddahab, Mounir Houari, qui a mis en évidence le large éventail d’atouts économiques qu’offre la région dans les secteurs de la pêche, de l’aquaculture, des énergies renouvelables, du tourisme et de l’agriculture.

À noter que Joshua Harris-Till est accompagné lors de cette visite à Dakhla par Mme Heather Brown, vice-présidente des YDA, Mme Carrisa Mechelle McFadden, ainsi que de la présidente de l’organisation des femmes du parti démocrate, Mme Danielle Glover Nicole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.