Verdict. La chambre criminelle de première instance près la Cour d’appel de Tanger a condamné, jeudi, un fonctionnaire religieux, reconnu coupable d’attentat à la pudeur sur des mineures de moins de 18 ans, à 30 ans de prison ferme.

Après l’audition des témoins, de l’accusé, et des plaidoiries du parquet général et de la défense, le tribunal a condamné l’accusé pour attentat à la pudeur sur des mineures de moins de 18 ans commis avec violences et attentat à la pudeur sur des mineures de moins de 18 ans ayant entraîné la défloration, et ce conformément à l’article 485, alinéa 2, et aux articles 487 et 488 du code pénal.

L’affaire remonte à septembre 2020, lorsque la Gendarmerie royale de Tanger avait arrêté le mis en cause, un fonctionnaire religieux qui travaillait dans un village de la commune de Melloussa (province de Fahs-Anjra), suite à des plaintes déposées par les familles des victimes.

Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger avait affirmé, que suite au dépôt de deux plaintes pour attentat à la pudeur sur six mineures, et en se basant sur les recherches et investigations menées par la brigade judiciaire de la Gendarmerie Royale de Tanger, le suspect a été déféré devant le parquet général près la Cour d’appel de Tanger le 19 septembre 2020.

Après la réalisation d’une enquête pour suspicion d’attentat à la pudeur sur mineures avec violences et suspicion d’attentat à la pudeur sur mineures ayant entraîné la défloration, commis par la personne en question, le juge d’instruction près la Cour d’appel de Tanger avait ordonné la mise en détention du suspect à la prison locale “Tanger 1”.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.