Un exercice à caractère raciste posé jeudi à des élèves du CM2 de l’école primaire Ernest Renan à Casablanca a suscité une vague indignation et provoqué la réaction de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) qui a décidé l’ouverture d’une enquête administrative.

«Où vivent les grands singes ?» c’est la question posée à ces élèves du CM2.

Les élèves doivent identifier une femme manifestement subsaharienne, placée au milieu d’un gorille, d’un bonobo, d’un orang-outang et d’un chimpanzé.

Partagée largement sur les réseaux sociaux, l’image a choqué les parents d’élèves et le corps pédagogique de par son caractère raciste et misogyne.

Si l’exercice a été retiré vendredi de la plateforme scolaire digitale, l’AEFE a exprimé sa « consternation».

«Le choix de ce document raciste et sexiste est une faute grave à nos yeux », a affirmé l’Agence dans un communiqué diffusé depuis Paris, annonçant l’ouverture d’une enquête administrative.

Il faut dire que l’incident a suscité une grande émotion chez les parents de cette école primaire qui fait partie du réseau de la mission française.

Alertés par leurs enfants, les parents, révoltés,ont donné l’alerte et le comité Parité et Diversité de 2M a relayé leur indignation sur Twitter.

Quelques heures plus tard, les parents reçoivent un mail du directeur de l’école qui parle d’un exercice « qui a pu, à juste titre, choquer votre sensibilité », dénonçant une « maladresse inexcusable qui peut conduire à des amalgames ».

Le directeur de l’école a présenté ses excuses aux parents et aux élèves mais sans réussir vraiment à calmer leur colère.

Les parents attendent désormais les résultats de l’enquête diligentée par l’AEFE et demandent des sanctions contre les responsables de cette « maladresse inexcusable » pour que ce genre de comportements racistes ne se reproduisent plus à l’avenir.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. ‘’Insolite’’ ?! Mais c’est un acte scandaleux au dernier degré, odieux et actif et qui incite des adolescents à grandir dans la haine et le rejet de l’autre.

    ‘’… l’image a choqué …. par son caractère raciste et misogyne…’’ ?! Pas du tout. L’image a un caractère RACISTE tout court. Ce n’est pas Marine Le Pen qui est représentée sur cette image pour que cette dernière soit misogyne, mais c’est une femme noire africaine.

    Cette image n’est pas destinée seulement aux élèves des classes primaires pour les façonner, par ‘’l’éducation’’ et l’endoctrinement précoce, à devenir de futurs adeptes des partis de la haine en France et en Europe, mais elle est adressée aussi aux adultes pour rappeler à ceux qui ont tendance de l’oublier que la ‘’race européenne’’ est la seule qui mérite d’être qualifiée de ‘’race humaine’’ et que le reste du règne animal sont tout simplement des animaux.

    D’aucuns me diraient qu’il y a exagération dans mes propos. Eh bien non ! L’exercice raciste est constitué d’un texte et d’une image. Je ne me suis pas contenté de lire le texte, mais j’ai lu aussi, avec une grande attention, l’image qui explicite l’objectif final recherché par l’EQUIPE qui a été à l’origine de cette insulte à l’égard de quiconque n’est pas de sang bleu et surtout à l’égard des africains que nous sommes.

    Remarquez avec moi que les membres de ‘’l’EQUIPE pédagogique’’ en question se sont inspirés de la chaine d’évolution darwinienne présentée de gauche à droite dans le stricte respect de la règle de lecture des langues occidentales. Ils ont, donc, réfléchi en occidentaux et non pas en arabes ou en hébreux ou, encore, en chinois ou en japonais.

    L’analyse de cette chaine en dit long sur l’esprit raciste et xénophobe de cette équipe. Le singe a donc évolué de son état de ramapithèque jusqu’à l’étape d’homo sapiens représentée par la femme africaine. Quelle générosité et quel respect pour la femme africaine ! En fait, il n’en est rien. Ce statut privilégié est exceptionnellement accordée à la nounou africaine pour éviter de choquer et la faire accepter par les petits enfants blonds et aux yeux bleus qui ont besoin de ses services.

    L’homme africain, lui, n’a droit à aucune dérogation. Il est toujours à l’état de gorille en compagnie de se femme en fin de la chaîne d’évolution d’Ernest Renan !

    Le directeur de l’école s’est ‘’lavé avec du savon de Fès et s’est fait réhabiliter à l’avance auprès de Cadi de Taza’’ (Traduisez S.V.P.).

    Lui il s’est lavé de tout dans sa lettre adressée aux parent d’élèves. Il n’est au courant de rien ! D’ailleurs, pour lui, il n’y a même pas de fautifs. Il n’y a qu’un ‘’document… qui a été distribué’’ par personne ! Je me demande si ce ne sont pas les voisins de l’école qui se sont introduits furtivement dans cet établissement pour distribuer le document de la honte.
    Il s’est fait donc réhabiliter en jetant le discrédit à l’avance sur quiconque oserait recourir ‘’ à des amalgames … contraires aux valeurs ‘’ de son école.

    Voilà donc ! Auto-lavé, auto-réhabilité et auto-blanchi comme neige avec toute l’EQUIPE pédagogique sous sa direction, il n’a pas besoin de mener une enquête pour déterminer le ou les fautifs et leur appliquer les valeurs de la révolution française qui restent malheureusement des valeurs écrites mais jamais appliquées aux gorilles et guenons que nous sommes.

    En tant que marocain et africain, je demande que soit déclarés personæ non gratæ les membres de toute l’équipe gestionnaire et enseignante de cette école et qu’ils soient remplacés au plus vite par des éléments humains et humanistes qui, Dieu merci, sont encore légion en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.