Espoir. La distribution des vaccins Covid-19 a commencé à travers le Maroc qui se prépare à devenir le premier État africain à déployer un programme de vaccination de masse cette semaine.

Des rendez-vous ont été pris pour les agents de santé et les citoyens s’inscrivent en ligne pour recevoir le vaccin dans 3.000 sites, a déclaré à Reuters Mohammed Benazzouz, responsable du programme national d’immunisation au ministère de la santé.

Le Maroc a reçu vendredi 2 millions de doses du vaccin AstraZeneca fabriqué par l’Institut indien du sérum et doit recevoir 500.000 doses de vaccin du Sinopharm chinois mercredi, rappelle l’agence de presse britannique Reuters.

Le virus a durement frappé le Maroc, faisant chuter l’économie de 7,2% l’année dernière selon le Fonds monétaire international, alors que le chômage a atteint près de 15% et que près des trois quarts de million d’emplois ont été perdus.

La livraison des vaccins, vendredi, a fait suite à des semaines de retards, les responsables marocains ayant promis à plusieurs reprises le début imminent du déploiement depuis décembre.

+ Des commandes de 66 millions de doses, dont 25 millions à AstraZeneca et le reste à Sinopharm +

Rabat a passé des commandes de 66 millions de doses, dont 25 millions à AstraZeneca et le reste à Sinopharm pour la vaccination de 25 millions de personnes – quatre cinquième de sa population – sur trois mois.

Cependant, avec la concurrence mondiale croissante pour les doses de vaccins, la capacité du Maroc à déployer un programme national à grande échelle dépend d’un flux constant d’approvisionnement, a souligné Benazzouz.

Le Maroc a choisi de se concentrer sur les vaccins conventionnels développés par AstraZeneca et Sinopharm qui n’exigent pas une chaîne de froid très importante mais qui nécessitent deux doses.

Le pays a signé un accord avec Sinopharm en août qui prévoyait la réalisation de tests cliniques au Maroc et une production locale du vaccin et a conclu un accord en septembre pour acheter des doses de vaccin AstraZeneca.

Contrairement à de nombreux autres pays en développement, le Maroc a négocié l’approvisionnement directement avec les fabricants au lieu de passer par des intermédiaires ou via l’Organisation mondiale de la santé, a fait savoir à Reuters une source du ministère de la Santé, une décision qui a accéléré l’accès au vaccin.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.