Le comité national technique et scientifique consultatif de vaccination, en collaboration avec le ministère de la santé, envisage d’autres options pour pallier au problème de la livraison du vaccin de Sinopharm fabriqué en Chine et du britannique AstraZeneca produit en Inde qui devait être, en principe, livré samedi dernier au Maroc.

Selon le journal casablancais Assabah, le ministère de la Santé « cherche en ce moment d’autres solutions en dehors de la Chine et de la Grande Bretagne », et ce, dans l’attente de résoudre les problèmes en suspens avec ces deux pays, notamment avec la société Sinopharm qui est liée au Maroc par deux contrats en plus des contacts téléphoniques entre les hautes autorités des deux pays.

Azeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et membre du comité technique et scientifique de vaccination, a ainsi évoqué la possibilité d’importer d’autres vaccins de l’Allemagne et des Etats-Unis.

+ Tout le monde est mobilisé…+

Ibrahimi a indiqué que tous les vaccins que peut acquérir le Maroc répondent aux critères scientifiques, médicaux et légaux et sont conformes aux normes définis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il a ajouté que la direction du médicament et de la pharmacie et le comité consultatif des autorisations en cas d’urgence sont attachés aux constantes inviolables qui encadrent l’opération de l’autorisation des médicaments et des vaccins au Maroc basées sur la sécurité, la sûreté, l’efficacité et la qualité.

Pour ce qui est de Sinopharm, Ibrahimi a indiqué que cette société a présenté son dossier pour l’obtention de son autorisation qui est à l’étude par la direction du médicament et le comité consultatif des autorisations d’urgence, soulignant que ce vaccin ne sera autorisé que si tous les documents relatifs à ses tests cliniques sont annexés au dossier et s’il a satisfait toutes les exigences précitées.

+ Contacter d’autres fournisseurs comme Johnson & Johnson +

Concernant le vaccin AstraZeneca, il a fait savoir que pour la première fois au Maroc il a été procédé à l’autorisation d’un vaccin dans le cadre de l’urgence mondiale.

« Après une étude exhaustive de tous les documents du dossier présenté par la société britannique, l’examen des études publiés et le dossier de ses autorisations en Grande Bretagne et en Inde, le vaccin a été autorisé par le ministère de tutelle », a affirmé Ibrahimi soulignant que « tout le monde est mobilisé pour le faire livrer dans les plus brefs délais ».

Il a précisé que vue la forte demande sur les vaccins il a été proposé de contacter d’autres fournisseurs comme Johnson & Johnson qui devra terminer ses tests cliniques au cours du mois de février, un vaccin dont une seule dose est suffisante.

Pour Ibrahimi, il s’agit aussi de penser à acquérir le vaccin Moderna dont la conservation n’exige pas une importante logistique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.