Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi persiste et signe. Après avoir appelé plusieurs fois à leur libération, il exhorte, dans une interview avec Febrayer.com, les jeunes rifains du Hirak de rejoindre le PAM pour exprimer leurs idées par des moyens pacifiques et démocratiques. Mais ce qui attire l’attention dans cet entretien, c’est la distance que Me Ouahbi prend vis-à-vis de l’ex-chef rifain du PAM, Ilyas El Omari.

Verbatim :

« Une minute…Je ne suis pas Ilyas El Omari et je ne le me serai jamais…Vous connaissez mon approche en politique.

Et je prends l’engagement politique et moral devant vous et devant l’opinion publique… Je le dis avec fierté et personne ne peut m’amener à y renoncer car c’est une question de conviction.

Ce qui s’est passé dans la région du Rif était une question du droit à la liberté d’expression à l’égard de la situation économique et sociale, toutefois il y a eu des dérapages qui ont conduit à une confrontation avec l’Etat.

La solution ne réside pas dans la confrontation avec l’Etat et le temps est venu de trouver une solution… la solution serait l’utilisation des moyens démocratiques pour exprimer et défendre des idées…

Je ne suis pas ici pour entrer dans des surenchères ou des règlements de compte avec quiconque, mais en tant qu’avocat, militant des droits de l’Homme et secrétaire général du PAM, je considère qu’il y a une chance de donner à ces jeunes, qui n’ont pas eu l’opportunité d’exprimer leurs opinions, leurs convictions, leurs droits et les intérêts économiques et sociaux de leur région, de leur offrir une plateforme pour s’exprimer au sein du Parti authenticité et modernité ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.