En Algérie, c’est maintenant une information du domaine public. Le président Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé depuis plusieurs jours en Allemagne, a été contaminé par le coronavirus (Covid-19), a annoncé mardi 3, la présidence algérienne.

Agé de 74 ans, le chef de l’Etat « continue de recevoir un traitement dans un hôpital spécialisé allemand », a indiqué la présidence dans un communiqué, qui précise que “son état de santé s’améliore”.

Le chef de l’Etat algérien, qui a succédé il y a moins d’un an au président Abdelaziz Bouteflika, s’était mis à l’isolement il y a une semaine après avoir été en contact avec des personnes présentant des symptômes du Covid-19.

Il avait été transféré mercredi 28 octobre dans un « grand établissement spécialisé » en Allemagne pour des « examens approfondis », avait déclaré la présidence. Toutefois, les autorités n’avaient jusqu’ici pas précisé qu’il avait lui-même été testé positif, selon l’agence AFP.

Son hospitalisation en Allemagne et non en France intervient alors que la réforme constitutionnelle que son gouvernement proposait a été boudée le 1er novembre par les 3/4 des algériens inscrits sur les listes électorales.

La faiblesse du taux de participation montre “le succès” du mouvement de protestation populaire, le « Hirak », qui appelait à boycotter le référendum, ajoute la même source.

Article19.ma