Le ministre canadien de l’Immigration, Marco Mendicino, a annoncé vendredi que le Canada compte attirer 1,2 million d’immigrants d’ici 2023 afin de relancer l’économie et combler le manque de main d’œuvre après que la pandémie de Covid-19 a obligé le pays à fermer ses frontières en mars, résultant en une chute drastique du nombre de nouvelles arrivées.

Le responsable canadien, cité par Radio Canada International (RCI), a souligné que le nouveau plan d’immigration a pour objectif d’attirer davantage de travailleurs qualifiés, de proches de citoyens canadiens, de résidents permanents, et de réfugiés afin de « compenser les perturbations causées par la Covid-19 ».

Le Canada envisage ainsi d’accueillir 401.000 nouveaux résidents permanents l’année prochaine, 411.000 en 2022 et 421.000 en 2023, soit une augmentation de 50.000 personnes par an comparé au plan précédent.

RCI a relevé qu’en comparaison, avant la pandémie, le gouvernement canadien espérait attirer 341.000 personnes en 2020. Cependant, en août, seules 128.425 personnes avaient été accueillies au pays.

Par ce plan, le Canada s’engage également à accueillir jusqu’à 500 réfugiés au cours des deux prochaines années dans le cadre du « Projet sur la voie d’accès à la mobilité économique » qui permet aux réfugiés qualifiés de demander la résidence permanente par les voies d’immigration économique existantes.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2015, rappelle RCI, le gouvernement de Justin Trudeau souhaite faire de l’immigration un véritable moteur de l’économie du pays en cherchant à attirer chaque année près de 1 % de la population canadienne qui s’élève à près de 38 millions.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.