Ras-le-bol. La colère monte parmi les exploitants des commerces et des restaurants à la gare de Rabat-Agdal, restés fermés malgré l’allégement des mesures de confinement sanitaire, accusant l’Office national des chemins de fer (ONCF) d’ignorer leurs situations difficiles à cause des restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Plusieurs de ces exploitants, notamment les « snacks » menacent de rompre leurs contrats avec l’ONCF ce qui signifie la mise à la rue de dizaines d’employés sans parler de leurs familles qui dépendent d’eux.

Abdelouahed Lahrach, un des exploitants de ces restaurants et commerces, a indiqué au site alyaoum24.com, que l’Office a refusé de donner une suite favorable à la demande de ces derniers de réduire leurs loyers afin de les aider pendant la crise sanitaire, sachant les montants mensuels des loyers varient entre 22.000 et 24.000 dirhams.

+ Obligés de payer les loyers dus avant la période de l’état d’urgence sanitaire +

En réponse à leur demande de réduire de 50% lesdits loyers, adressée le 10 juin dernier à la direction de l’ONCF, le directeur du département développement de l’office leur a signifié, en date du 6 juillet, le rejet de leur proposition, soulignant que l’office examine des « options pour soutenir les exploitants des commerces » à l’intérieur de la gare.

Par contre, il les a invités à payer les loyers dus avant la période de l’état d’urgence sanitaire, entre juin 2019 et le 15 mars 2020, en les menaçant de résilier leurs contrats d’exploitation en cas de non paiement dans l’immédiat.

Les commerçants reprochent, par ailleurs, à l’ONCF les coupures fréquentes d’électricité, des coupure qui ont duré parfois plus d’une semaine et pendant lesquelles leurs commerces sont restés fermés.

Dans leur lettre au directeur de l’ONCF, ils relèvent que 60% des exploitants des magasins à la gare de Casablanca ont fermé leurs portes, alors que ceux des autres gares sont sur le point de connaître le même sort.

Selon alyaoum24, les exploitants des commerces menacent de résilier collectivement les contrats les liant à l’ONCF en cas de non prise en en compte de leurs doléances ce qui se traduirait par le licenciement de dizaines de travailleurs qui ont d’ores et déjà commencé à organiser des sit-ins devant la gare de Rabat Agdal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.