Impatience et manque de civisme. Une vidéo qui circule, depuis mardi soir, sur les réseaux sociaux révèle « la colère » et la « violence » dans un campus de Kénitra de la part d’un groupe de personnes qui attendait les résultats des tests Covid-19 mais qui tardaient à venir.

Selon le site arabophone Akhbarona, il s’agit de contestataires liés aux ouvrières qui ont été contaminées dans les usines de fraises à Lalla Mimouna, située au nord de Kénitra. Des dizaines de personnes ont été rassemblées mardi, au sein du campus universitaire al-Massira, en attendant les résultats des tests de dépistage de Covid-19, mais certains d’entre elles auraient perdu patience et commencèrent à jeter des pierres aux gardiens qui les empêchaient de sortir.

Un agent de sécurité a été blessé dans cet incident, signale la même source.

Pour rappel, la semaine dernière pas moins de 700 personnes ont été contaminées dans les usines de conditionnement des fraises à Lalla Mimouna. Elles ont été évacuées vers un hôpital de campagne à Sidi Yahia du Gharb, selon les médias locaux.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.