Impatience et manque de civisme. Une vidéo qui circule, depuis mardi soir, sur les réseaux sociaux révèle « la colère » et la « violence » dans un campus de Kénitra de la part d’un groupe de personnes qui attendait les résultats des tests Covid-19 mais qui tardaient à venir.

Selon le site arabophone Akhbarona, il s’agit de contestataires liés aux ouvrières qui ont été contaminées dans les usines de fraises à Lalla Mimouna, située au nord de Kénitra. Des dizaines de personnes ont été rassemblées mardi, au sein du campus universitaire al-Massira, en attendant les résultats des tests de dépistage de Covid-19, mais certains d’entre elles auraient perdu patience et commencèrent à jeter des pierres aux gardiens qui les empêchaient de sortir.

Un agent de sécurité a été blessé dans cet incident, signale la même source.

Pour rappel, la semaine dernière pas moins de 700 personnes ont été contaminées dans les usines de conditionnement des fraises à Lalla Mimouna. Elles ont été évacuées vers un hôpital de campagne à Sidi Yahia du Gharb, selon les médias locaux.

Article19.ma