Un drame. Le corps inerte portant plusieurs coups de couteau, de la jeune Salma Laaziri, a été retrouvé jeudi dans un appartement du centre-ville d’Amiens, au nord de la France. Le suspect, serait un camarade de classe de la victime, de nationalité malgache.

« Les deux étudiants étaient confinés ensemble dans l’appartement du suspect situé place Gambetta, en plein centre-ville. Tous les deux étudiants étrangers, étaient présents à Amiens pour poursuivre leur cursus universitaire », a rapporté France Bleu.

La jeune femme, âgée de 20 ans était originaire du sud du Maroc, affirme-t-on.

+ La victime, sans doute morte depuis plusieurs jours +

C’est une des amies de la jeune fille qui, inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles, a donné l’alerte et a prévenu les pompiers qui sont donc intervenus jeudi dans l’appartement. La victime, sans doute morte depuis plusieurs jours a succombé à de « très nombreux coups de couteau » indique le procureur de la république d’Amiens, ajoute la même source.

Lors de sa garde à vue, le suspect interpellé dans l’appartement a reconnu avoir tué la jeune fille. Un geste que l’étudiant n’explique pas, indique la même source.

Le suspect ne présente ni problèmes psychiatriques ni antécédents judiciaires pour violence. Présenté ce samedi matin à un juge, le parquet d’Amiens demande sa mise en examen pour « homicide volontaire » et son placement en détention provisoire, ajoute la même source.

+ Appel à la solidarité pour le rapatriement et l’inhumation du corps de la victime au Maroc +

Par ailleurs, les amis et collègues de Salma ont lancé un appel pour le soutien financier de la famille de la victime. « Bienvenue sur cette cagnotte solidaire », exhorte l’annonce les volontaires à contribuer selon leur moyens.

Une triste histoire d’une jeune étudiante en 3ème année de l’Ecole d’ingénieur ESIEE à Amiens.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.