Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Le Matin :

• Covid-19: SM le Roi, Amir Al Mouminine, décide d’exonérer des droits de bail les locataires des locaux des Habous consacrés au commerce, aux métiers, aux services et à l’habitation durant la période de confinement. « Dans le cadre de la sollicitude continue dont SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine et Nadher Suprême des Waqfs, que Dieu L’assiste, entoure les catégories affectées par les répercussions de la pandémie du coronavirus (Covid-19), Sa Majesté a bien voulu exonérer des droits de bail les locataires des locaux des habous consacrés au commerce, aux métiers, aux services et à l’habitation, à l’exception des fonctionnaires », souligne le ministère des Habous et des Affaires islamiques dans un communiqué. Cette Haute décision royale s’étalera tout au long de la période de l’urgence sanitaire, précise le ministère.

• Fonds spécial/Covid-19: La Fondation Lalla Asmae pour Enfants et Jeunes Sourds contribue à hauteur de 200.000 DH. La Fondation Lalla Asmae pour Enfants et Jeunes Sourds a contribué à hauteur de 200.000 dirhams au Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), mis en place sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI. Ce Fonds est réservé, d’une part, à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence. Il sert, d’autre part, au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures qui seront proposées par le gouvernement, notamment en termes d’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du Coronavirus, tels que le tourisme, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de cette crise. L’Économiste :

• Télétravail: succès inédit! Depuis un peu plus de deux semaines, les Marocains découvrent le télétravail. Dès l’annonce de l’état d’urgence sanitaire, le 20 mars dernier, les entreprises ont dû s’adapter en un temps record. Aujourd’hui, 56% des cadres tra vaillent à distance, selon la dernière enquête du jobboard ReKrute.com. Le quart seulement continue d’aller au bureau. L’étude a été réalisée auprès d’un échantil lon de 1.778 personnes de divers secteurs, dont la moitié est âgée entre 25 et 34 ans, le tiers entre 35 et 44 ans et 10% entre 45 et 54 ans. Les entreprises se sont organi sées pour mettre un maximum de leurs collaborateurs au télétravail. Le quart est allé jusqu’à 100% des effectifs. La majorité des structures, soit 62,8%, se sont réorganisées en à peine quelques jours. 22% l’ont fait en une semaine, et uniquement 15% ont eu besoin de deux semaines.

• Confinement: La récession se confirme. Comme on pouvait s’y at tendre, le PIB va enregistrer une baisse de 1,8% durant les deux pre miers trimestres. La prévision ini tiale (sans effet coronavirus) était de 1,9% au premier trimestre et 2,1% au deuxième. Techniquement, en en chaînant deux trimestres consécutifs de croissance négative, l’économie marocaine entrerait en récession. Le Haut Commissariat au Plan se garde bien d’avancer des prévisions sur toute l’année à cause des incer titudes qui entourent la durée de la crise sanitaire et à l’effet du confi nement sur l’activité. Juste avant le confinement, il avait annoncé une croissance proche de 2% pour l’an née contre une prévision initiale de 3,5%. Au regard du contexte, toutes ces projections ne valent plus grand-chose aujourd’hui.

L’Opinion:

• Hyperconsommation: Le cercle vicieux du consommateur marocain en période de confinement. La pandémie actuelle a engendré des comportements irrationnels chez les citoyens. L’un des plus évidents est la manie de l’approvisionnement excessif par crainte d’une pénurie. Alors qu’un effondrement des chaînes de ravitaillement reste peu probable dans le contexte actuel, la peur irrationnelle du manque en denrées alimentaires, produits sanitaires et autres articles de grande consommation comme le gaz butane par exemple, les pousse à surconsommer, créant ainsi les conditions de fausses pénuries comme celle des masques de protection constatée lors des deux derniers jours.

• Fès: Des cours universitaires à la Radio. L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès a entamé la diffusion de cours sur les ondes de la radio régionale de Fès, dans le cadre de l’élargissement de l’enseignement à distance en cette conjoncture exceptionnelle du Covid-19. La station régionale de Fès a ainsi concocté un programme quotidien pour accompagner cette opération. La séance commence chaque jour à 14H et dure deux heures, durant lesquelles quatre cours sont donnés. Une autre séance de rediffusion est programmée de 18h à 20h. ‘’Dans ce contexte exceptionnel, le fait de recourir aux radios locales est pertinent à plus d’un titre, dans la mesure où ces radios ont les capacités techniques d’atteindre des zones éloignées, là où il y a parfois des difficultés de se connecter à internet ou le débit est insuffisant pour suivre certains contenus numériques’’, a déclaré la directrice de la radio régionale de Fès, Meriem Essafi.

Aujourd’hui le Maroc :

• Jorf Lasfar: Une équipe OCP développe un gel hydroalcoolique à usage interne. Une équipe du groupe OCP à Jorf Lasfar vient de développer un gel hydroalcoolique à usage interne, parmi un ensemble de mesures de protection des collaborateurs travaillant sur cet important site industriel contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Le produit est le fruit d’un partenariat entre une équipée de médecine de travail de l’OCP, des chercheurs de l’université Mohammed VI polytechnique (UM6P) de Benguérir et des équipes process Jorf Lasfar. L’échantillon produit a été soumis à l’approbation des autorités sanitaires, qui ont approuvé la composition et délivré, par conséquent, l’autorisation de production, a relaté la même source.

• Un stock de masques à la disposition des collaborateurs. ADM a pris toutes les dispositions nécessaires pour mettre en application la nouvelle mesure prise par les autorités marocaines concernant le port obligatoire du masque pour toute personne se trouvant à l’extérieur de son lieu de résidence. Dès le lendemain du communiqué conjoint des ministères de la santé, de l’intérieur, de l’économie et des finances et de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, ADM a mis un stock de masques à la disposition de ses collaborateurs qui ne sont pas en mode télétravail. La société a également fourni à l’ensemble de son écosystème, constitué des sociétés privées en charge des services externalisés et des entreprises du BTP en charge des chantiers d’infrastructure et des travaux de maintenance en activité, pour équiper leurs personnels.

Al Bayane :

• Visites de feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan: Deux discours historiques de la revendication de l’indépendance à la consécration de l’unité du pays . Le peuple marocain et les hommes et femmes du Mouvement national, de la famille de la résistance et de l’armée de libération commémorent, jeudi, le 73ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger (9 avril 1947), et le 64ème anniversaire de la glorieuse visite royale du Père de la Nation à Tétouan (9 avril 1956), un tournant dans la lutte du Maroc pour l’indépendance. Cette commémoration, riche en significations et enseignements pour les générations montantes, vient célébrer deux discours historiques, prononcés par feu SM Mohammed V à neuf années d’intervalle. Années qui retracent un long chemin allant de la revendication claire et solennelle de l’indépendance, à la consécration de l’unité du Royaume.

• Covid-19: L’UIR se joint aux efforts de sensibilisation de la population par drones. L’Université Internationale de Rabat (UIR) a mis en place des solutions innovantes en soutien à la lutte contre le coronavirus (Covid-19) dont un équipement de drones par haut-parleurs destinés à sensibiliser la population au sujet de cette pandémie. Cette action fait partie des solutions développées par l’UIR qui s’engage à « déployer son potentiel d’innovation pour la lutte contre l’épidémie, a-t-elle indiqué dans un communiqué. A l’instar d’autres institutions publiques et privées, l’université a en effet développé la confection de masques visières de protection au profit du personnel soignant de plusieurs hôpitaux marocains, la conception en cours de masques de haute sécurité (FFP2) et des masques d’assistance respiratoire et des respirateurs.

Libération :

• Croissance: le PIB devrait reculer de 1,8% au 2ème trimestre 2020. La croissance économique marocaine s’établirait à -1,8% au deuxième trimestre 2020, sous l’effet de la crise sanitaire Covid-19, au lieu de 2,1% prévu en l’absence de l’effet de cette épidémie, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP). « Le PIB devrait enregistrer une régression de 1,8% au deuxième trimestre 2020, en variation annuelle », estime le HCP dans sa dernière note de conjoncture trimestrielle, attribuant cette contraction à une baisse de près de la moitié du rythme de croissance de la valeur ajoutée du secteur tertiaire. En cause, le HCP fait état d’un arrêt presque total dans les activités de restauration et d’hébergement, d’une réduction de 60% de l’activité dans le transport et de 22% dans le commerce, en comparaison avec son scénario de référence.

• Covid-19 : La situation épidémiologique dans la province d’Essaouira est « sous contrôle ». La situation épidémiologique du nouveau coronavirus (Covid-19) dans la province d’Essaouira est « sous contrôle », a assuré le Délégué provincial de la Santé, Dr. Zakaria Ait Lahcen. Dans une déclaration à la presse, Dr. Ait Lahcen a précisé que « la province d’Essaouira a enregistré 2 cas confirmés d’infection au Covid-19 », dont un cas décédé suite à une détresse respiratoire aiguë, vu que le patient était âgé de plus de 70 ans et présentait une comorbidité cardiaque, alors que le 2ème cas a été déclaré guéri, le 5 avril, après une réponse favorable à un traitement de 10 jours. « Les autorités sanitaires ont procédé à la détection de 9 cas suspects qui se sont révélés négatifs après prélèvements d’échantillons envoyés pour analyse à l’institut Pasteur-Maroc à Casablanca », a-t-il ajouté.

Al Massae :

• Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$. Dans le cadre de la politique de réponse proactive de notre pays à la crise de la pandémie de Covid 19, le Maroc a procédé le 07 avril 2020 à un tirage sur la LPL pour un montant équivalent à près de 3 milliards de dollars, remboursable sur 5 ans, avec une période de grâce de 3 ans, indique Bank Al-Maghrib (BAM). « La mobilisation de cette facilité intervient dans le cadre de l’accord au titre de la LPL conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) en 2012 et renouvelé pour la 3ème fois en décembre 2018, pour une période de deux ans, avec l’intention de l’utiliser comme assurance contre les chocs extrêmes, comme ceux que nous vivons actuellement », explique la banque centrale, estimant que l’économie nationale sera en conséquence impactée, notamment au niveau des secteurs et des activités orientés vers l’extérieur, à savoir les métiers mondiaux du Maroc, les recettes au titre des voyages, les transferts des marocains résidents à l’étranger et les investissements directs étrangers.

• Produits alimentaires: 973 infractions constatées. Les interventions des commissions mixtes provinciales et locales de contrôle, menées durant la période allant du 1er mars au 05 avril 2020, ont conduit à la constatation de 973 infractions en matière des prix et de la qualité des produits alimentaires. Ces interventions ont concerné 40.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage, indique la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité. Les infractions sont ventilées en 676 pour défaut d’affichage des prix, 174 pour non présentation de factures, 43 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, 62 pour hausses illicites de prix réglementés, 4 relatives au stockage clandestin, en plus de 14 infractions diverses, précise la même source, ajoutant que les mesures réglementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants. Akhbar Al Yaoum :

• Commune de Tanger : 30 millions de dirhams pour lutter contre le Covid-19. La commune de Tanger a mobilisé 30 millions de dirhams pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus. Après avoir rencontré les présidents des groupements politiques représentés au Conseil de la ville, majorité et opposition, et dans le cadre des concertations avec les différentes parties prenantes, il a été décidé de réajuster le budget afin de drainer des financements visant à lutter contre les retombées du Coronavirus, a dit le maire de Tanger, Bachir Abdellaoui.

• Covid-19: La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains. L’usine de la société d’étude et de réalisations mécaniques de précision (SERMP) a été réorganisée pour contribuer à la fabrication de respirateurs artificiels 100% marocains, destinés aux malades atteints du nouveau coronavirus (Covid-19). Dans cette usine aéronautique, les ingénieurs se sont mobilisés et tout l’ensemble de l’écosystème a été mis en place « très rapidement » pour la fabrication de ce respirateur marocain, a souligné le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, dans une déclaration à la presse à l’issue d’une visite effectuée à la SERMP. « Nous sommes déjà à la deuxième version qui permet, en plus d’apporter une ventilation, d’avoir des capteurs et d’envoyer l’oxygène de façon plus technique », a-t-il relevé, saluant la contribution de toutes les parties prenantes chacune dans son domaine pour permettre la réalisation des 500 premiers respirateurs.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Vivo Energy Maroc soutient les efforts des personnels de la santé. Vivo Energy Maroc, société de distribution de carburants et de gaz fait part de son engagement à offrir une dotation en carburant pour les véhicules médicalisés du ministère de la Santé et à soutenir les personnels soignants à travers tout le Royaume en leur fournissant le carburant pour leurs déplacements. Cette initiative « est menée en concertation avec les autorités sanitaires », a indiqué la société dans un communiqué, ajoutant qu’une application mobile a été développée pour le personnel en station afin de gérer et faciliter le déroulement de cette opération sur site.

• Les Marocains toujours fidèles à la Radio. L’analyse de l’écoute radio pour les trois premiers mois de cette année, montre une stabilité de l’audience, même pendant les jours impactés par les mesures de confinement. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée par le Centre interprofessionnel de la mesure d’audience radio. Ainsi, malgré la perturbation du quotidien et des routines suite au confinement décrété dans le pays pour combattre le nouveau coronavirus Covid-19, les Marocains sont restés fidèles à la radio, révèlent les résultats de l’étude. En modifiant et en adaptant les lieux et les supports d’écoute, les Marocains ont donc maintenu et entretenu leur relation avec la radio, souligne la même source.

Al Alam :

• Casablanca: Un collectif porte l’aménagement d’une zone de tri à l’hôpital Moulay Youssef. Un collectif de professionnels de l’événementiel, avec l’aide de partenaires institutionnels et de nombreux donateurs, a pris aménagé une zone annexe de tri jouxtant le Centre hospitalier régional Moulay Youssef de Casablanca, afin de désengorger les services de l’établissement et mieux maîtriser le flux des prélèvements des cas suspectés contaminés du nouveau coronavirus (Covid-19). Grâce à un chapiteau installé au niveau de la rue jouxtant l’hôpital et d’une superficie de 800 m2, plus de 75 personnes pourront ainsi être examinées en seulement 60 minutes, indique le collectif dans un communiqué.

Assahraa Al Maghribiya :

• Rebbah met l’accent sur la valorisation énergétique de la biomasse. Le ministre de l’énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rebbah, a présidé une réunion consacrée à la présentation et l’examen du bilan de la dernière phase d’une étude sur l’élaboration d’une stratégie nationale de la valorisation énergétique. À cette occasion, Rebbah a loué le suivi continu de Sa Majesté le Roi et les mesures engagées par le Souverain dans l’objectif de freiner la propagation au Maroc de la pandémie du coronavirus et afin de faire face à ses répercussions économiques et sociales. Par ailleurs, le ministre a insisté sur l’intérêt que revêt la valorisation énergétique de la biomasse pour le Royaume et sur la nécessité d’approfondir l’étude de l’aspect financier, de faire des propositions scientifiques et des dispositifs de financement des projets de la biomasse et élaborer des modèles qui tiennent compte du contexte marocain.

• Lancement d’un numéro vert relatif aux plateformes d’enseignement à distance. Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, département de l’éducation nationale a lancé un nouveau numéro vert pour répondre aux demandes et interrogations concernant les plateformes d’enseignement à distance mises en place par le ministère. Ce numéro, destiné à tous les élèves, parents d’élèves, cadres éducatifs et administratifs et tous les citoyens, a été lancé en partenariat avec l’université polytechnique de Benguerir, l’école « 1337 » et l’école « YouCode », a indiqué le ministère dans un communiqué. Ce nouveau service permet à tous les utilisateurs des plateformes en ligne TelmidTICE et « Teams » de les utiliser de manière optimale, en leur renseignant toutes les informations techniques, du lundi au vendredi, de 08h00 à 20h00, sur le numéro vert 0800009361 (appel gratuit).

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Indice FM: le Maroc 78ème mondial. FM Global vient de publier son rapport sur la résilience des économies mondiales face aux effets de pandémie du Covid-19. Pour élaborer ce rapport, les experts ont associé divers facteurs comme la stabilité politique, la gouvernance d’entreprise à la réponse initiale des différents pays au coronavirus afin “d’évaluer les Etats les mieux armés pour rebondir le plus rapidement”. Pour ce faire, l’indice de résilience FM Global (FM Global Resilience Index) a examiné 130 pays en attribuant à chacun d’entre eux une note comprise entre 0 et 100. En enregistrant un score de 38.8 points, le Maroc est arrivé 78ème dans ce classement et 3ème au niveau continental.

• Abdennabaoui appelle à l’application stricte des dispositions sur le port de masque. Le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui a appelé les responsables judiciaires à appliquer strictement, à partir de mardi, les dispositions juridiques relatives au port de masque pendant la période de confinement sanitaire. Dans une circulaire adressée au premier avocat général et aux avocats généraux à la Cour de cassation, aux procureurs généraux du Roi près les Cours d’appel et les Cours d’appel de commerce et leurs substituts et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instance et de commerce et leurs substituts, Abdennabaoui a souligné la nécessité d’engager, sans hésitation, des investigations et des actions publiques en cas de violation des dispositions en la matière.

Bayane Al Yaoum :

• Elalamy: 5 millions de masques distribués sur les points de vente. Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Economie numérique et verte, Moulay Hafid Elalamy, a annoncé que 5 millions de masques de protection ont été distribués sur les points de vente dans toutes les villes du Royaume, en tant que mesure pour juguler la propagation du COVID-19. « Un total de 5 millions de masques a été distribué sur l’ensemble des points de vente au nombre de 66.000 », a-t-il dit à la première chaîne de télévision marocaine, ajoutant que le Maroc va produire 3 millions de masques de protection par jour. « Tous les points seront dotés de masques de protection », a assuré le ministre, annonçant que le Maroc va exporter les masques dans des pays voisins et riverains qui souffrent de manque de ce produit.

• Commerce extérieur: les demandes de franchise douanière dématérialisées à partir du 08 avril. La procédure de gestion des Demandes de Franchise Douanière (DFD) est désormais dématérialisée via le Guichet unique national des procédures du commerce extérieur « Portnet », annonce le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique. S’inscrivant dans le cadre des actions de la Commission Nationale de Coordination pour la Facilitation des Procédures du Commerce Extérieur, le nouveau circuit de traitement dématérialisé des DFD, mis en oeuvre en étroite collaboration avec l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII) et Portnet S.A a pour objectif de contribuer à la réduction des délais et des coûts liés au traitement de cette formalité et à l’accélération des opérations d’enlèvement et de sortie des marchandises, indique un communiqué du ministère.

Rissalat Al Oumma :

• Agadir: une étude scientifique souligne l’impératif du port du masque. La décision d’imposer le port des masques à tous les Marocains a soulevé de nombreuses interrogations, d’autant plus que lors du déclenchement de l’épidémie, le port de masque n’était recommandé que pour les personnes infectées, avant que le gouvernement ne le rende obligatoire pour tous les Marocains pour éviter ce qui s’est passé en Europe. À cet égard, une étude de Abdelghani El Harfi, professeur à la faculté des sciences relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, a révélé que pour éviter ce qui s’est passé en Europe, le confinement doit être strictement respecté avant de commencer un déconfinement progressif, toute en continuant à porter les masques jusqu’à l’élaboration d’un nouveau vaccin ou l’éradication de la pandémie.

• Remise d’un formulaire de contact et d’ordonnances aux détenus graciés pour leur permettre de poursuivre leurs soins médicaux. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé que, parallèlement à la remise en liberté des détenus ayant bénéficié de la grâce royale, les médecins exerçant au sein des établissements pénitentiaires ont été mobilisés afin de soutenir et faciliter les examens médicaux effectués par les médecins du ministère de la Santé, nommés au niveau des commissions locales mixtes. La DGAPR a précisé, mercredi dans un communiqué, que tous les détenus souffrant de maladies graves ou nécessitant un suivi médical ont reçu un formulaire de contact et une ordonnance leur permettant de poursuivre leurs soins médicaux une fois sortis de prison, ainsi que les documents nécessaires pour le suivi de leurs maladies (copies d’analyses biologiques et radiologiques et des rapports médicaux, etc), et des médicaments, en fonction de leur disponibilité et de la nature des cas, pour une durée d’au moins un mois.

Article19.ma