Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:

Le Matin :

• Seghrouchni insiste sur le respect des données des personnes atteintes du coronavirus. L’état d’urgence sanitaire et les circonstances exceptionnelles que traverse le Maroc ne sauraient être un alibi pour violer les lois en vigueur en matière de protection des données à caractère personnel, a affirmé le président de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), Omar Seghrouchni. Tout en déplorant le non-respect de la donnée médicale des malades, la Commission, « sans perturber l’extraordinaire mobilisation du ministère de la Santé, celle du ministère de l’Economie, et de l’Etat de façon générale, pour lutter contre le Covid-19, attend une certaine accalmie pour avancer dans nos investigations et déterminer à quel niveau se situent les responsabilités en matière de divulgations des données personnelles des patients », a-t-il dit dans un entretien.

• Coronavirus: 104 nouveaux cas confirmés au Maroc, 463 au total. Cent quatre (104) nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc, portant à 463 le nombre total des cas de contamination lors des dernières 24H, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. Le nombre de décès s’établit à 26 cas jusqu’à présent, alors que le nombre de personnes guéries est de 13, a affirmé Abdelkrim Meziane Belfkih, Chef de division à la Direction d’épidémiologie au ministère, dans une déclaration retransmise par la MAP sur sa chaîne M24 et RIM RADIO. De même, le nombre total des cas exclus après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire s’élève à 1756, a fait savoir M. Meziane Belfkih, ajoutant que les contaminations locales représentent 59%, contre 41% des cas importés.

L’Economiste :

• Contrôle des marchés: La traque des fraudeurs. En période de crise, l’approvisionnement des marchés et des ménages reste la priorité des priorités. En même temps, ces situations exceptionnelles révèlent aussi des dérives, des hausses injustifiées de prix, des pratiques de spéculations… sur des produits hautement sensibles (bonbonnes de gaz, fruits et légumes, produits de première nécessité…). Les comités mixtes de contrôle local et provincial ont relevé une série d’irrégularités dont l’augmentation illégale des prix de certains produits réglementés, la vente sans facture, le non respect des règles d’hygiène ou encore l’absence d’affichage des tarifs dans les commerces…

• Marrakech: les chefs cuisinent pour le personnel soignant. Les chefs au chevet du personnel soignant et des patients des hôpitaux. Plus de 90 grands chefs cuisiniers de Marrakech (des plus grands hôtels) ont proposé leur service pour préparer des repas sains au personnel médical des hôpitaux et à ceux qui vont loger dans les hôtels pendant toute la durée du confinement et au-delà. Un geste responsable et solidaire envers le personnel hospitalier qui travaille en flux tendu depuis le début de la pandémie Covid-19. Entièrement bénévole, l’initiative lancée par le chef Hassan Ahouzare du Palmeraie palace et Kamal Rahal, président de la Fédération des arts culinaires, et à laquelle participent plusieurs autres chefs d’hôtels, est soutenue par la wilaya de Marrakech/Safi et plusieurs grossistes qui « fournissent les produits bruts ».

Aujourd’hui le Maroc :

• Orange Maroc appuie le corps médical. Orange Maroc fait part de sa forte mobilisation pour doter le secteur de la santé des moyens technologiques qui lui permettent de de faire face à cette crise sanitaire. « Dans un contexte de pandémie mondiale du Covid-19, Orange Maroc est pleinement mobilisé pour assurer en toute circonstance la continuité des services et des réseaux de ses clients. C’est notre métier d’opérateur et il s’agit de notre responsabilité aussi », explique Orange Maroc à ce propos. Et d’ajouter: « Une attention particulière est portée aux services de santé, et notamment aux hôpitaux et au personnel médical à travers le Royaume, pour qu’ils aient tous les moyens et les outils technologiques pour faire face à cette situation exceptionnelle ». A cet effet, Orange Maroc annonce prendre en charge l’hébergement du personnel médical du CHU Ibn Rochd ainsi que celui de l’Hôpital Moulay Youssef.

• Lutte contre le coronavirus : Les 500 cliniques privées en renfort . Le secteur médical libéral a annoncé son engagement total et inconditionnel face à la pandémie du Covid-19. Dans un communiqué conjoint, l’Association nationale des cliniques privées, le Syndicat national du secteur libéral, le Syndicat de médecine générale et le Collège syndical national des médecins spécialistes privés ont indiqué être « totalement mobilisés pour accompagner les besoins du citoyen marocain en cette période cruciale. Nous le faisons en collaboration étroite avec nos consœurs et confrères du secteur public et des Forces Armées Royales ». Par mesure de sécurité, et par respect des mesures barrières, les cabinets médicaux se sont réorganisés pour assurer la sécurité des malades, des médecins et du personnel paramédical.

Al Bayane :

• El Otmani met les citoyens face à leur responsabilité. Dans son allocution à l’ouverture d’une réunion du Conseil de gouvernement, El Otmani a relevé qu’une augmentation du nombre d’infections a été enregistrée, ainsi que des cas de rétablissement, exprimant ses regrets pour le décès d’un certain nombre de citoyens contaminés par le virus et ses condoléances à leurs familles et leurs proches, indique un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, publié à l’issue du Conseil. Au début de son allocution, El Otmani a rappelé que le Maroc est placé depuis quelques jours dans un état d’urgence sanitaire, appelant tous les citoyens à assumer leur responsabilité individuelle, « car aucune autorité ne peut obliger les gens à se mettre en quarantaine complètement, si les citoyens ne coopèrent pas entre eux ». La meilleure façon de réussir cette épreuve est de rester à son domicile et de ne pas le quitter sauf en cas de nécessité pour faire des courses, se rendre à un médecin, à une pharmacie ou au travail, a-t-il insisté.

• La DGSN dément: pas d’émeutes contre les mesures de confinement. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a catégoriquement démenti la véracité de deux séquences vidéo, qui circulaient ce samedi matin, montrant des individus jetant des pierres sur des éléments des forces publiques, accompagnées de commentaires prétendant qu’il s’agit d’émeutes ayant coïncidé avec les mesures de confinement prises pour lutter contre la propagation de l’épidémie de nouveau Coronavirus à Casablanca et à Meknès. Les enquêtes et investigations techniques menées par les services de sûreté nationale ont montré qu’il s’agit d’une ancienne vidéo dont le contenu et le contexte réels avaient été déformés, à travers un montage, indique la DGSN dans un communiqué, précisant, dans ce cadre, que la vidéo a été scindée en deux parties, dont la première a été attribuée à l’un des quartiers de Casablanca et la deuxième à un quartier résidentiel de la ville de Meknès.

L’Opinion :

• CGEM-GPBM: le choc des tycoons. La tension entre patronat et secteur bancaire n’a jamais été aussi exacerbée qu’en cette période de crise du coronavirus. En tête des enjeux, les souplesses et facilités financières que les banques se sont engagées à mettre en oeuvre, puis ont tardé à concrétiser en faveur des entreprises. A compter de ce lundi, celles-ci, du moins celles qui en exprimeront la demande, profiteront du report des échéances de remboursement de leurs créances et de lignes additionnelles de crédit à même de leur permettre de faire face à leurs frais de fonctionnement, dont principalement le paiement des salaires et des fournisseurs. Bénéficiaires collatéraux de ce bras de fer dont les protagonistes dépassent de loin le tandem CGEM/GPBM, les ménages frappés directement par le coronavirus ont également gagné l’opérationnalisation de mesures en leur faveur, dont le report des crédits immobiliers et à la consommation jusqu’au 30 juin prochain.

• RSE contre le coronavirus: Fine Hygienic et Dislog group se mobilisent. Fine Hygienic Holding, spécialisé dans la fabrication des produits hygiéniques et les solutions de stérilisation, et Dislog group, leader marocain de la distribution de produits de grande consommation, ont fait un don conjoint de 150.000 unités de produits d’hygiène stérilisés (mouchoirs, papier hygiénique, papier de cuisine) aux provinces marocaines. Dans un communiqué conjoint, les deux groupes ont indiqué que « les produits seront distribués (…) aux 83 provinces du Royaume à partir du lundi 30 mars », et ce dans le cadre de l’élan de solidarité visant à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19. « En cette période de crise mondiale, il est plus important que jamais que ceux qui sont en mesure d’aider apportent leur contribution pour stopper cette pandémie. Le Maroc a toujours été proche et cher à mon cœur. J’ai vécu 5 ans dans ce pays où l’un de mes fils a vu le jour », a indiqué le PDG de Fine Hygienic Holding, James Michael Lafferty, cité dans le communiqué.

Assahra Al Maghribiya : • Le Maroc apprécie le geste de solidarité de l’UE. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a affirmé que le Maroc « se réjouit de la confiance » de l’Union européenne à travers son appui immédiat de 150 millions d’euros au Fonds Spécial pour la Gestion de la Pandémie Covid-19, créé à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cet appui a été annoncé dans un communiqué conjoint publié, ce vendredi, à l’issue d’un entretien téléphonique entre le ministre et le Commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Oliver Varhelyi.

• Coronavirus : Les mesures prises par le Maroc mises en exergue à Canberra. Les mesures prises par le Maroc pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus COVID-19 et assurer la sécurité sanitaire des citoyens ont été exposées, vendredi à Canberra, lors d’une vidéoconférence avec les étudiants de l’Université Nationale Australienne (ANU). « Le Royaume est à l’avant-garde mondiale en ce qui concerne les mesures prises pour endiguer le Coronavirus, notamment en mettant en place un système de confinement très strict et en mobilisant d’énormes ressources médicales, financières et humaines pour protéger ses citoyens », a souligné l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Canberra, M. Karim Medrek, lors d’une séance de « Questions et Réponses » au cours de laquelle plusieurs thématiques ont été abordées.

Akhbar Al Yaoum :

• Tanger: Deux arrestations pour diffusion de fausses informations sur des cas présumés d’infection au coronavirus. La police judiciaire de Tanger est parvenue, samedi soir, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation de deux filles âgées de 21 et 22 ans soupçonnées d’avoir diffusé de fausses informations sur des cas présumés d’infection au nouveau coronavirus. Les services de la sûreté nationale avaient repéré une vidéo sur les réseaux sociaux montrant quatre filles en train de contacter, par moquerie, le système de veille dédié au coronavirus pour signaler de fausses cas de contamination au covid-19, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que cet agissement a nécessité l’ouverture d’une enquête minutieuse ayant permis l’arrestation de deux des mises en cause. Selon la même source, les investigations se poursuivent pour appréhender les autres personnes qui apparaissent dans la vidéo.

• Maymouna Services Financiers lance le service « Dons COVID-19 ». L’établissement de paiement « Maymouna Services Financiers » a annoncé le lancement d’un nouveau service « Dons Covid-19 » avec sa solution de paiement mobile « Madmoun », permettant à sa clientèle de faire un don en soutien au fonds spécial pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Ainsi, la nouvelle mise à jour de « Madmoun » intègre une icône « Dons Covid-19 » pour faciliter les dons de ses utilisateurs, indique Maymouna Services Financiers dans un communiqué, soulignant que le lancement de ce service s’inscrit dans le cadre de la contribution à l’effort national. Maymouna Services Financiers, qui se mobilise pour assurer la continuité de ses services pour les clients particuliers et professionnels dans ce contexte inédit, a ainsi invité tous les clients à travers des campagnes de sensibilisation pour participer à cette opération nationale de solidarité. Al Alam :

• Le patriotisme du corps médical salué. L’alliance des médecins istiqlaliens a salué le patriotisme dont fait preuve le corps médical dans les différentes régions du Royaume. L’alliance a souligné que le personnel médical qui a rempli son devoir envers la nation, travaille avec abnégation et dévouement et ne ménage aucun effort pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus, et ce, malgré les risques encourus. Par ailleurs, l’alliance exhortent l’ensemble de ses membres à se mobiliser massivement pour faire des dons de sang au profit des centres régionaux de de transfusion sanguine en vue de palier au déficit alarmant du stock de sang.

• Conseil provincial d’Al Hoceima: 13 MDH pour le renforcement du dispositif médical. Lors d’une session extraordinaire, Le conseil provincial d’Al Hoceima a approuvé l’acquisition d’équipements médicaux et d’appareils de respiration artificielle pour une enveloppe budgétaire de 13 millions de DH (MDH) dans le but de lutter contre les répercussions de la pandémie du coronavirus. Le conseil provincial a également fait un don d’1 MDH au profit du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus.

Article19.ma