Il y aurait des centaines de milliers de victimes selon les premiers résultats d’une large enquête. En tout 1.433 suspects ont été officiellement identifiés.
L’opération baptisée « Hydrant » menée par la police britannique depuis 2014 livre ses premiers résultats. En tout 1.344 suspects d’abus sexuels sur mineurs ont été officiellement identifiés.

L’Obs fait le point sur cette enquête de grande ampleur.

Qu’est ce que l’opération « Hydrant » ?

L’opération « Hydrant » regroupe plusieurs enquêtes menées simultanément en Angleterre, au pays de Galle, en Irlande du Nord, et en Ecosse. Elle est menée par le conseil national des chefs de police (NSPCC) et coordonnée depuis 2014 par le chef de la police de Norfolk Simon Bailey.

Combien y a-t-il de victimes ?

« Nous parlons de centaines de milliers de victimes », a indiqué Simon Bailey mercredi 20 mai. Les faits se seraient produits dans 154 écoles, 75 foyers pour enfants, des prisons ou établissements pour jeunes délinquants, 14 établissements médicaux, 9 prisons pour jeunes délinquants, des centres sportifs ou encore au sein du milieu politique selon le « Guardian ».

Et ce pourrait n’être que la partie émergée de l’iceberg. Le nombre de signalements d’abus atteindrait cette année 116.000, en augmentation de 71% par rapport à 2012.

Qui sont les suspects ?

1.433 suspects ont été officiellement identités par la police. Parmi eux, 261 seraient des personnalités publiques dont 135 des milieux audiovisuels, et 76 de la politique. 216 d’entre eux sont morts.

Certains ont été déjà fait l’objet de poursuites comme Rolf Harris, acteur et réalisateur, Gary Glitter, chanteur, ou encore Max Clifford, journaliste.

A quand remontent les faits ?

Sur les 116.000 cas signalés cette année, 52.446 concernent des faits qui se sont produits par le passé. Les faits remontant parfois à plusieurs décennies. Certains cas pourraient avoir été étouffés par Scotland Yard pour protéger des membres du parlement ou des officiers de police.
tempsreel/Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.