Fin d’une cavale. La police de Dubaï a arrêté, lundi, Ridouan Taghi, l’un des plus dangereux criminels recherchés par Interpol à travers le monde et soupçonné d’être le cerveau de la tuerie du café « La Crème » à Marrakech.

La direction générale de la police de Dubaï a indiqué que Ridouan Taghi, 41 ans et chef de l’organisation criminelle « Les anges de la mort », faisait l’objet depuis l’année dernière de mandats d’arrêt internationaux pour appartenance à des bandes criminelles dangereuses, soulignant qu’il était entrée sur le territoire des Émirats sous une fausse identité.

Le chef de la police de Dubaï a expliqué que le suspect était entré avec un passeport et un visa portant une fausse identité en provenance des Pays-Bas et qu’il s’est installé dans un des quartiers résidentiels de la ville sans se livrer à aucune activité criminelle et en s’entourant d’assistants de plusieurs nationalités différentes pour ses besoins quotidiens.

Il a ajouté que le mis en cause, de nationalité néerlandaise, est considéré comme l’un des criminels les plus dangereux aux Pays-Bas en raison de la gravité des crimes qui lui sont attribués, qui vont des meurtres au trafic de drogue, et qu’il dirige l’organisation mafieuse « Les anges de la mort ».

+ La collecte d’informations ont conduit à localiser la résidence et à arrêter le suspect +

Le responsable émirati a également fait savoir que Taghi avait commis plusieurs crimes en Europe et en Afrique et qu’il avait réussi à éviter les services de police grâce notamment à son recours à l’utilisation de fausses identités.

Pour sa part, le chef de la police néerlandaise a souligné que la coopération avec la police de Dubaï a grandement contribué à l’arrestation de Ridouan Taghi, une coopération positive qui illustre les efforts concertés des services de police dans la lutte contre le crime organisé à travers le monde.

Concernant les détails de cette coopération, le directeur du département des investigations et enquêtes criminelles de la police de Dubaï, a indiqué que les autorités néerlandaises leur avaient demandé l’aide pour enquêter sur l’éventualité de la présence du mis en cause dans l’émirat de Dubaï ou dans les pays voisins, ajoutant que l’enquête et la collecte d’informations ont conduit à localiser la résidence et à arrêter le suspect qui a avoué les crimes qui lui sont imputés.

Il a également rappelé que les difficultés rencontrées par les autorités néerlandaises pour coincer le criminel les avaient amenées à proposer une récompense de 100.000 euros pour toute information qui conduirait à son arrestation.

Selon le responsable émirati, le mis en cause sera déféré devant les autorités judiciaires compétentes du pays en vue d’entreprendre les mesures nécessaires selon les procédures judiciaires en vigueur.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.