Polémique. Une association se nommant « Association de l’amitié et des loisirs au ministère de l’Économie et des finances » a suscité une vive controverse en annonçant qu’elle organise deux voyages touristiques au cours du mois de septembre prochain incluant Israël.

L’association précise que ces voyages comprennent des séjours d’une quinzaine de jours en Jordanie, en Israël et en Turquie au cours desquels les participant visiteront Amman, Petra, la Mer Morte, Al Quds, Jéricho, Bethléem, la mosquée Al-Aqsa et Istanbul, a rapporté le site arabophone alyaoum24.

Les organisateurs de ces voyages soulignent, par ailleurs, qu’ile ne pourront pas garantir l’entrée en territoire palestinien au cas où un voyageur pose un problème, les autorités israéliennes se réservant le droit d’y laisser ou non entrer des Marocains.

+ Israël aime les Marocains…+

Bien que l’association ait soulevé de nombreuses controverses au sujet de son affiliation au ministère de l’Économie et des Finances, l’un des organisateurs de ce voyage a indiqué à alyaoum24 que l’association est dirigée par des fonctionnaires du ministère des Finances et organise des voyages touristiques depuis 19 ans au profit de tous et non seulement des employés dudit ministère.

Il a ajouté qu’une centaine de personnes bénéficieront des deux voyages prévus en septembre prochain, soulignant que les listes des participants ont d’ores et déjà été envoyées aux autorités israéliennes, il y a deux mois, afin d’obtenir les autorisations de transit.

Il a, en outre, soutenu qu’ « Israël aime les Marocains », ajoutant que l’association a décidé que ce voyage soit le premier et le dernier en Israël.

De son côté, le secrétaire général de l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël, Aziz Hannaoui, a adressé une lettre aux organisateurs du voyage, leur demandant d’annuler la visite à Al Quds et de la remplacer par une visite dans les camps des réfugiés palestiniens au Liban ou en Jordanie et d’apporter un soutien moral aux millions de ces réfugiés chassés de leur territoire par l’occupant sioniste.

Aziz Hannaoui a estimé que cette visite touristique entre dans le cadre de la normalisation avec l’occupant israélien et représente un coup de poignard dans le dos des habitants d’Al Quds, relevant qu’Israël facilite les visites touristiques pour dissimuler son vrai visage de terroriste et de colonisateur qui viole le droit des Palestiniens et détruit des centaines de leurs maisons comme l’a fait, il y a seulement une semaine, en plus de l’arrestation des Imams et gardiens de la mosquée Al-Aqsa et de l’expulsion des fidèles de cette mosquée.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.