Ces dernières semaines, des agressions violentes ne cessent de se multiplier dans la capitale catalane. Il s’agit d’un groupe de Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA) qui ont attaqué deux touristes, dimanche dernier, dans une rue à Barcelone.

Avec une stratégie bien rodée, les mineurs isolent d’abord une des victimes, en laissant la deuxième prendre la fuite, puis ensuite l’encerclent et lui infligent des coups de pieds et de poings pour enfin lui vider les poches.

L’agression, qui a eu lieu à minuit vingt, a été enregistrée par une caméra de surveillance de la rue Maquinista, quartier Barceloneta.

Les riverains semblent inquiets et affirment que l’insécurité et la délinquance n’a cessé d’augmenter ces derniers mois au centre ville de Barcelone.

En un an, le nombres d’arrivés de jeunes mineurs étrangers non accompagnés a doublé en Catalogne. En 2017, ils étaient 1.489 et en 2018, 3.659, affirme la Direction Générale d’Attention à l’Enfance ou l’Adolescence (DGAIA), du Département du Travail, des Affaires Sociales et Familles de la Generalitat.

À leur arrivée, ces mineurs, âgés entre 15 et 17 ans, sont localisés par les autorités, puis ensuite intégrés dans des centres d’accueil, mais beaucoup en profitent pour fuguer.

Les statistiques de décembre 2018 révèlent que 97,6% sont des garçons, 80,7% arrivent du Maroc et 12,4% d’Afrique subsaharienne et le reste de divers pays.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.