Un constat qui suscite toute une controverse. Et pour cause, le Maroc serait parmi les 20 pays au monde où « il ne fait pas bon vivre » pour les femmes, à croire un rapport publié par le magazine américain Forbes.

Classé 8ème, le Maroc est même en tête des pays où les femmes sont le plus victimes des violences conjugales, de harcèlement dans la rue alors que les inégalités entre les sexes restent également présentes.

Dans ce classement la palme du pire pays pour les femmes revient, toutefois, à l’Afrique du Sud devant, Le Brésil, la Russie, Le Mexique, l’Iran, la République Dominicaine, l’Egypte, l’Inde, la Thaïlande, la Malaisie, l’Arabie Saoudite, la Turquie, l’Argentine, le Chili, le Cambodge, le Bahreïn, la Tunisie, les Etats-Unis, et à la 20ème place l’Ukraine.

Par contre, le rapport classe l’Espagne en tête des pays « les plus sûrs pour les femmes » où ces dernières peuvent voyager seules et se promener en toute sécurité dans la rue, un pays qui connaît une faible discrimination envers la gente féminine et enregistre un faible taux de violence à l’égard des femmes.

En 2ème position, le Singapour est de loin le pays asiatique le plus sûr de la planète où, selon ce rapport, 92% des femmes se sentent en sécurité lorsqu’elles marchent seules la nuit.

Troisième au classement, l’Irlande affiche des niveaux particulièrement bas de discrimination, d’inégalité entre les sexes et de violence à l’égard des femmes. Elle est suivie de l’Autriche (4ème) et de la Suisse (5ème).

+ La décapitation des deux randonneuses scandinaves au Maroc +

Soulignant, par ailleurs, qu’environ 32 millions de femmes américaines voyagent seules chaque année, selon la Travel Industry Association, le rapport relève que ces dernières courent de véritables risques.

En ce sens, le rapport rappelle un récent article du quotidien américain The New York Times détaillant les agressions contre des femmes voyageant seules comme Carla Stefaniak, tuée alors qu’elle était en vacances au Costa Rica, le meurtre d’une allemande de 26 ans en Thaïlande, l’agression sauvage d’une femme dans un hôtel en République dominicaine et la décapitation des deux randonneuses scandinaves au Maroc.

Le rapport, publié par Forbes, est basé sur un indice créé par les journalistes Asher et Lyric Fergusson, un couple, dont le blog est consacré à la sécurité des voyages, le but étant d’établir le classement des risques que représentent pour les femmes les 50 plus grandes destinations touristiques.

L’indice inclut plusieurs facteurs dont la sécurité des femmes dans la rue, l’homicide volontaire à l’encontre des femmes, la violence sexuelle, la violence de la part du conjoint, la discrimination légale et l’inégalité entre les sexes. Les données obtenus ont également été recoupées avec les résultats du sondage mondial Gallup de 2018.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.