Une controverse s’est déclenchée cette semaine, suite à une instrumentalisation politique gravissime de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) par le fameux « binôme éternel » à la tête du Syndicat National de la Presse Marocaine. La FIJ aurait péché par ignorance, semble-t-il, en s’attaquant à l’agence nationale MAP et ce dans un geste de « soutien » plutôt sentimental que professionnel des soi-disant « victimes » d’une campagne médiatique imaginaire. Sans “double check” déontologique et sur instruction de ces derniers, la FIJ a osé montrer la MAP du doigt à partir de Marrakech où ses représentants étaient « en villégiature » aux frais du contribuable Marocain.

La direction de la MAP a réagi de manière professionnelle pour appeler le chat par son nom et dire aux « instrumentalistes & Co.» : “Don’t act!”

Voici le communiqué de la MAP, dont Article19.ma a reçu une copie, jeudi soir :

Article19.ma