LIBERTÉS – Human Rights Watch montre le Maroc du doigt une nouvelle fois

dans A la Une, Société

Dans son nouveau rapport, l’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) montre qu’elle n’est pas satisfaite des efforts des autorités marocaines en matière des droits de l’homme. Elle signale plusieurs violations preuves à l’appui.



En premier lieu, HRW souligne « le non-respect » de la liberté d’expression au Maroc. Pour cette organisation indépendante, le nouveau Code de la presse représente une « avancée » par rapport à celui de 2002, mais le texte « punit encore de nombreux délits d’expression non violente par des amendes et des suspensions judiciaires de publications ou de sites web ».

En ce qui concerne la liberté d’association, HRW n’a pas changé d’avis et affirme que les autorités marocaines « continuent de manière arbitraire » d’entraver le fonctionnement de nombreuses associations ou de les empêcher d’obtenir une reconnaissance légale ».

Ce n’est pas tout puisque HRW déplore également les « procès inéquitables » dans des affaires à connotation politique ou sécuritaire.

Le Maroc est ainsi invité à faire « plus d’efforts » afin de devenir l’un des meilleurs élèves de la classe, dit-on.

Article19.ma

Vous pouvez également lire!

Daech – Deux marocains condamnés en Turquie pour appartenance au « défunt » État Islamique

L’Etat Islamique a disparu mais ses serviteurs sont toujours dans la nature. Mais lors d’un contrôle de routine dans la

Read More...

Dirham – Boussaid convoqué devant les deux Chambres sur la réforme du régime de change

Pour mettre fin à la confusion et couper court aux spéculations, la commission des finances et du développement économique

Read More...

Nador: Suicide par pendaison d’un individu en garde à vue dans les locaux de la Brigade de la Gendarmerie Royale de Laroui

Un individu gardé à vue à la Brigade territoriale de la Gendarmerie Royale de Laroui (Nador), pour violences contre

Read More...

Laissez un commentaire::

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Mobile Sliding Menu