A la UneSociété

Débat – Vers une reconnaissance officielle du nouvel an amazigh

La décision de l’Algérie de décréter le Nouvel An amazigh jour férié au niveau national, fait des émules au Maroc.



En effet, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani examine la possibilité de décréter le 13 janvier jour férié au Maroc, comme l’a déclaré le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le chef du gouvernement étudie le mémorandum envoyé par les associations amazighes qui ont réclamé entre autres que le nouvel an amazigh soit proclamé jour férié, a affirmé M. El Khalfi lors du point de presse tenu après le dernier Conseil de gouvernement.

Il a ajouté que le chef du gouvernement « réfléchit à ce sujet et annoncera sa décision en temps voulu ».

Pour rappel, un collectif d’associations amazighes a envoyé récemment un mémorandum au chef du gouvernement, l’invitant à déclarer le 13 janvier jour férié, à l’instar du 1er janvier et du 1er Moharram.

Mais pour l’activiste amazigh Ahmed Assed, la décision de décréter le nouvel an amazigh jour férié « appartient au Roi ».

Appelée « Yennayer », le nouvel an amazigh est célébré par les Amazighs d’Afrique du Nord, le 12 janvier coïncidant avec le début de l’année agricole, mais aussi avec un fait historique qui remonte à l’époque de l’Égypte ancienne, le jour où un roi amazigh Sheshonq Ier a battu un pharaon.

Anoter que les Amazighs ont fêté en 2018 l’an 2968.

Article19.ma

Tags

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close