Controverse politique. Le conseiller au Bien-être social du gouvernement autonome de la ville occupée de Melilla, Daniel Ventura, a attribué la recrudescence de l’immigration clandestine à “l’adoption par le Maroc de la loi sur le service militaire obligatoire”, selon El Faro de Melilla.

« Entre 13 et 15 enfants entrent chaque jour à Melilla, la plupart d’entre eux arrivent avec des documents et des passeports, et leurs proches les abandonnent dans la ville (de Melilla) », a affirmé le responsable espagnol et d’ajouter : « Depuis que le Maroc a instauré le service militaire obligatoire, un certain nombre de jeunes marocains ont fui vers Melilla, ils l’ont déclaré explicitement ».

Le conseiller social, cité par le journal « El Faro de Melilla », a indiqué que « deux enfants, âgés de 15 ans, sont venus en pleures et ont expliqué que leurs parents les avaient forcés à venir à Melilla et à y rester ».

+ Plus de distinction entre mineurs et adultes +

Selon le responsable espagnol, la majorité des enfants qui préfèrent rester à Melilla illégalement le font en vue d’obtenir les documents de résidence et d’améliorer leur situation économique. « C’est pourquoi, nous demandons à l’Etat espagnol de réserver à ces mineurs le même traitement que celui appliqué aux adultes, car ils sont aussi des immigrés malgré leur jeune âge ».

Les autorités locales de Melilla ont proposé récemment au gouvernement central à Madrid de prendre de nouvelles mesures telles que l’expulsion vers le Maroc des mineurs marocains non accompagnés, conformément aux conventions internationales, et de procéder à la répartition des mineurs restants à travers le reste du territoire espagnol afin d’alléger la pression sur la ville occupée.

Selon Daniel Ventura, Melilla compte quelque 800 mineurs non accompagnés, dont 112 jeunes filles, âgés pour la plupart entre 16 et 17 ans.

Pour leur part, les services sécuritaires marocains ont déjoué plus de 54 000 tentatives de migration illégale vers l’Europe en 2018 et ont démantelé 74 réseaux criminels actifs dans la contrebande et le trafic d’êtres humains.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.