VOICI LES DERNIÈRES NOUVELLES:

▪  Dette extérieure, les entreprises publiques aggravent l’encours : La part des prêts garantis pour les EEP s’établit à 48%. L’endettement dépasse les 277 milliards de DH.

▪  Légère hausse de l’inflation, timide baisse du chômage : La BCE encouragée dans ses démarches. La reprise économique se dessine dans la zone euro.

▪  Salafin résiste au ralentissement du crédit conso : Hausse à deux chiffres du revenu et des bénéfices. La rentabilité financière s’améliore de 1.7 point à 17%.

▪  Liquidités bancaires, les interventions de BAM couvrent le déficit : Le déficit de liquidité poursuit son yoyo après son bon comportement la semaine dernière.

▪  Résidences Dar Saada vise de nouveaux marchés africains : Résidences Dar Saada lance son offensive sur l’Afrique subsaharienne. Le promoteur a en effet mis pied au Gabon et en Côte d’Ivoire en 2014.

▪  Résultats annuels 2014, grande déception : Les réalisations financières des sociétés cotées ne rompent pas avec la tendance de repli observée en 2013. Alors que les observateurs s’attendaient à une croissance allant jusqu’à 5% de la masse bénéficiaire en 2014, cette dernière accentue sa baisse de 12.8% à 22.6 MMDH.

▪  La capacité d’épargne nationale s’essouffle : Le taux d’épargne nationale continue sa tendance baissière. Selon le HCP, au terme du dernier trimestre de l’exercice 2014, celui-ci est passé de 28.8% à 24.7% du PIB. Cette tendance a de quoi actualiser les inquiétudes sur la capacité d’épargne des Marocains afin de soutenir la dynamique de croissance actuelle.

▪  Le brut rebondit à l’ouverture : Les cours du pétrole ont amorcé un rebond hésitant mercredi, à l’ouverture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après trois séances de baisse consécutives, les investisseurs gardant l’œil sur les pourparlers autour du nucléaire iranien qui se tiennent à Lausanne.

▪  L’or en baisse : Lors de la séance du mercredi 1er avril, l’once d’or a cédé 5.75 dollars au premier fixing du jour à Londres, à 1181.25 dollars.

▪  Investissements dans les régions du Sud : Les PME se lancent dans la course : Laayoune, Dakhla, Guelmim.. les villes du Sud du royaume suscitent l’intérêt des investisseurs. Si les grands mastodontes de l’économie nationale jouent le rôle de locomotives dans cette dynamique, les PME se lancent, elles aussi, dans la course et annoncent des investissements dans la région.

▪  Les banques s’engagent aussi : Dans cette vague d’investissement annoncée dans les provinces du Sud, le soutien des banques est plus que primordial.

▪  Le PIB en volume dépasse les 185 milliards DH : Ralentissement de la croissance économique au 4ème trimestre 2014.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.