Le Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCJI) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a procédé au démantèlement, dans la ville de Fès, d’une cellule terroriste active dans le recrutement et l’envoi de volontaires marocains pour combattre dans les rangs de l’organisation dénommée ”Etat Islamique” en Syrie et en Irak.

Un communiqué du ministère de l’Intérieur, parvenu mercredi à la MAP, précise que les investigations ont révélé que le chef de cette cellule terroriste entretenait de solides liens avec des dirigeants de cette organisation terroriste, lesquels assuraient, en coordination avec le chef de la cellule de Fès, les opérations de ralliement des nouveaux volontaires marocains à la zone de conflit syro-irakienne, pour y subir des entraînements intensifs dans le maniement des différentes armes sophistiquées dans les camps relevant du groupe ”Etat Islamique”.

Les mêmes investigations ont confirmé que les membres de cette cellule, qui avaient prêté allégeance au prétendu ”émir” de cette organisation terroriste, avaient reçu un important financement étranger consacré aux dépenses nécessaires pour le déplacement de ces combattants à ce foyer de tension, a ajouté le ministère.

Les suspects seront déférés devant la justice dès l’achèvement de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.