Parcequ’elle a défendu la marocanité de Ceuta, une ressortissante marocaine, résidente en Catalogne, s’est vu refusée la nationalité espagnole par le Tribunal Espagnol à compétence Nationale.

Après avoir répondu avec brio à un questionnaire, lui permettant d’évaluer son niveau d’intégration dans la société espagnole, le juge a estimé qu’elle avait un manque en terme de « connaissance institutionnelle et de culture générale ». 

La jeune femme parlait et comprenait parfaitement la langue de Cervantes, même un peu de Catalan et a suivi plusieurs cours de formation, mais a commis « des erreurs » lors d’une série de questions que le juge a considéré comme « essentielles », a rapporté El Faro De Ceuta.

« Elle ne connaissait pas les droits et les devoirs d’un citoyen espagnol, ni le président de la région de la Catalogne ni le nom de sa danse typique, et pour couronner le tout : que Ceuta était espagnole. » 

La ressortissante marocaine est marié à un homme ayant déjà obtenu la nationalité espagnole, avec lequel elle a eu deux filles nées en Espagne.

La faute à Voltaire?

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. Je trouve que c’est tout a fait normal, pour les espagnoles Ceuta est espagnole donc si vous voulez avoir la nationalité espagnole il faut vous adoptez les principes du pays … Pensez vous que le Maroc va donner la nationalité marocaine pour quelqu’un qui dit que Ceuta n’est pas marocain ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.