Afin de mettre un terme aux intrigues de ses adversaires concernant sa loyauté au Trône, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a affirmé et réaffimé, lors d’un débat à Casablanca, que: « Dans ce pays (le Maroc), le seul chef c’est sa majesté le roi » 

Intervenant, en début de semaine à l’Ecole Hassania des Travaux Publics, en sa qualité de Premier ministre et non de leader du PJD (parti islamiste), Benkirane a reconnu publiquement qu’il « n’a plus de complexe » à parler du souverain en ce terme élogieux et respectueux ‘Sidna’ (Notre Seigneur).

Benkirane a admis « avoir cédé » certaines de ses prérogatives inscrites dans la constitution, et ce, dans l’esprit « de coopération » et « non de confrontation » entre la Primature et le Palais pour le bien de tous.

« L’Etat marocain n’est pas dirigé par le chef du gouvernement mais par le roi Mohammed VI…Bien évidemment que le chef du gouvernement a un rôle, mais le roi est mon chef …en fin de compte, » a précisé Benkirane.

Et afin d’envoyer une flèche aux leaders de l’opposition qui reprochent à son cabinet « la lenteur » et « l’inefficacité », Benkirane a dit : « Personne parmi ceux que je vois dans la classe politique, ne peut diriger le pays dans les rôles qui lui sont assignés, comme je le fais ».

Les réactions aux paroles de Benkirane ne tarderont pas à faire boule de neige dans les médias, en ce début du printemps.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.