Close up macro shot of an earthworm sliding through wet soil

Deux vers vieux de 42.000 et 30.000 ans, retrouvés congelés dans le permafrost sibérien (Russie), sont revenus à la vie. La découverte incroyable d’une équipe de chercheurs russes et américains.

Il s’agit de deux espèces de nématodes extraits du permafrost, sol perpétuellement gelé des régions arctiques. Les premiers ont été découverts à 30 mètres de profondeur, dans une couche vieille de 30.000 ans. Les seconds à 3,5 mètres à peine dans une couche vieille de 42.000 cette fois, relate une étude publiée dans la revue de l’académie russe des sciences et relayée par Le Figaro.

Taille microscopique
Leur taille est microscopique, quelques dizièmes de millimètres, une caractéristique anatomique qui expliquerait leur capacité de résistance. Ramenés à Moscou au sein d’une colonie de vers, deux spécimens seulement auraient survécu et se seraient progressivement réveillés, précise l’étude.

Enthousiasme et inquiétude
Cette découverte scientifique majeure enthousiasme la communauté savante… mais l’inquiète également, paradoxalement. En effet, si ces vers ont réussi à échapper à la mort dans de telles conditions pendant autant d’années, la question de la survie potentielle d’autres microbes et bactéries, « endormis » dans le pergélisol arctique, se pose également. Des espèces que le réchauffement climatique pourrait dangereusement « réveiller ».

À l’image du scénario apocalyptique de la série Fortitude…

Lire plus…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.