Une décision « historique » mais avec un impact considérable sur le secteur de l’automobile. Et pour cause, le Japon a décidé de mettre fin aux moteurs thermiques dans les trente années à venir c-à-d à l’horizon 2050.

«C’est plutôt une démarche mesurée mais aussi rationnelle car elle compte un volet non négligeable sur la disponibilité des matières premières. Mais le pli est pris : à partir de 2050 les usines du pays ne produiront plus que des automobiles électriques ou des hybrides », a rapporté le site paradisiac.com.

Et d’ajouter que dans 20 ans, « on ne pourra (presque) plus acheter de voiture à moteur thermique au Japon ».

Cette décision prise de concert par le gouvernement et les constructeurs automobiles japonais intervient un après l’annonce de Toyota à ce sujet.

A noter que les constructeurs japonais ont également procédé à la création d’un consortium qui aura la mission d’assurer aux partenaires une disponibilité à long terme des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries.
Un objectif qui vise à contrecarrer la domination des fabricants chinois et à garantir la compétitivité de l’industrie automobile japonaise, ajoute la même source.

Pour rappel, d’autres pays comme la Grande Bretagne, Irlande, la Hollande et l’Inde se sont déjà inscrits dans la démarche japonaise.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.