Une décision qui ne manquera pas de susciter des réactions. Le gouvernement belge vient d’instaurer une taxe pour tous les journalistes accrédités à Bruxelles afin de pouvoir couvrir les sommets européens.

Les journalistes de nationalité belge ou résidant en Belgique doivent s’acquitter d’un droit de 50 euros pour passer le contrôle de sécurité afin de couvrir les sommets européens, a annoncé le service d’accréditation du Conseil de l’Union européenne.

La taxe sera obligatoire dès le sommet des chefs d’État de l’Union le 18 octobre prochain, précise la même source.

Selon les médias et les associations professionnelles, qui pointent du doigt « une mesure restrictive et discriminatoire » par rapport à leurs confrères d’autres pays, le gouvernement belge a instauré cette taxe pour couvrir les frais générés par les contrôles de sécurité imposés pour l’accès aux bâtiments abritant les sommets.

L’association des journalistes (AJP) a dénoncé, dans un communiqué, cette mesure et a demandé au gouvernement belge de l’abandonner. A ses yeux, «le principe même de devoir payer pour pouvoir être accrédité constitue en outre une entrave à la liberté d’informer».

Selon des chiffres du Conseil de l’UE, quelque 1.300 journalistes s’accréditent pour les sommets européens.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.