La délégation provinciale de la santé de Tiznit a affirmé que la plainte déposée par le directeur du centre hospitalier provincial de la même ville contre le médecin Mehdi Chafai est une action en justice à « caractère personnel ».

Dans une mise au point publiée suite aux informations relayées sur les réseaux sociaux concernant le procès du pédiatre Chafai exerçant au centre hospitalier provincial de Tiznit, la délégation de la Santé indique qu’elle ne souhaite pas « interférer dans une affaire en cours”, mais qu’elle est déterminée ”à prendre les mesures nécessaires à la lumière de ce que décidera la justice”. Au sujet de la démission de ce pédiatre, la délégation précise que chaque médecin est libre de présenter sa démission, et que la décision finale de l’accepter ou de la refuser revient au ministère de la santé, selon les lois en vigueur.

La délégation rappelle que Mehdi Chafai a rejoint la délégation de la province de Tiznit à la date du 05 juin 2017, en provenance de la délégation de Guelmim.

A la date du 30 octobre 2017, une plainte a été déposée à son encontre par un père qui l’a accusé d’avoir refusé de soigner son enfant et de l’avoir renvoyé à l’hôpital régional d’Agadir sans raison, ainsi que d’avoir publié le dossier médical de l’enfant sur sa page Facebook, violant ainsi le secret professionnel, relate la même source.

Sur la base de cette plainte, la procédure disciplinaire a été engagée à l’encontre de l’intéressé, en strict respect de loi garantissant au fonctionnaire le droit de défense par des avocats et des représentants du personnel, précise la même source, rappelant qu’à l’issue des séances du conseil de discipline, il a été proposé de priver le médecin de son salaire pendant 4 mois.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.