Au Maroc, le Haut commissariat au plan (HCP) reste pragmatique en prévoyant une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 3,1% en 2018, soit une baisse de 1 point par rapport à l’année dernière.

Lors d’une conférence de presse, ce mardi après-midi à Casablanca, le patron du HCP, Ahmed Lahlimi a dévoilé que lui et son équipe s’attendent en 2019, à ce que « la croissance recule encore pour se situer à seulement 2,9% ».

Le temps de la croissance à deux chiffres n’est plus au rendez-vous depuis longtemps.

Par ailleurs, l’économie marocaine continuerait à connaître « une accentuation des besoins de financement », selon M. Lahlimi.

Ainsi, l’effort d’investissement se situera ainsi à 32,8% du PIB cette année contre 32,6% en 2017. En 2019, ce taux devrait légèrement baisser à 32,5%. Quant à a l’épargne intérieure, elle serait de 22,8% du PIB en 2018 contre 23,1% en 2017. L’année prochaine, elle se situerait à 22,6% du PIB.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.