Elles étaient des milliers de personnes à marcher ce dimanche à Casablanca pour contester les sentences prononcées contre des meneurs des manifestations qui avaient agité al Hoceima et les villages avoisinantes en 2016 et 2017. Les marcheurs ont appelé à la libération des prisonniers, dont Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de réclusion.

« Le peuple veut la libération des prisonniers »… c’était là le message principal adressé par les manifestants aux décideurs judiciaires, ou autres. Ils étaient venus de Casablanca, de Rabat, du Rif, et d’ailleurs, et ils appartiennent à la gauche politique, aux vestiges du Mouvement du 20 février, aux associations de défense des droits de l’Homme ou des droits tout court.

Lire plus…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.