Voici quelques jours qu’une information circule au sujet d’une hypothétique commercialisation par certaines minoteries industrielles de farines impropres à la consommation.

Cette affaire continue de susciter des remous. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires tient à informer le public, que lesdites farines ne sont pas impropres à la consommation contrairement à ce qui a été publié dans plusieurs supports de médias.

 L’ONSSA, souligne que les écarts relevés par le ministère des Affaires générales et de la gouvernance, concernent les critères déterminant les appellations des farines, à savoir (farine de luxe, farine nationale de blé tendre, farine fleur, etc…) et non les critères d’insalubrité (moisissures, toxines, etc…).

 Toutefois, l’ONSSA précise que si les contrôles révèlent des éléments rendant impropres les farines à la consommation, elles font automatiquement l’objet de saisie et de destruction. En effet environ 1.600 quintaux de farine ont été saisis et détruits durant l’année 2014. À aucun moment les 7 minoteries dont les noms ont été cités dans la presse nationale, n’ont figuré parmi les minotiers ayant fait l’objet de ces saisies.

Article19.ma/Aujourd’hui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.