Election du Conseil national de la presse – Les listes « Le changement » et « Fidélité et responsabilité » se déclarent non concernées par le scrutin

share on:

Les listes « Le changement » et « Fidélité et responsabilité » se sont déclarées non concernées par l’élection du Conseil national de la presse, qui se déroule ce vendredi, et des conséquences qui en découleront.

Les deux listes, qui ont annoncé jeudi leur décision de boycotter ces élections et demandé officiellement au président de la Commission de supervision leur retrait des bureaux de vote, se sont dites étonnées de constater qu’elles figuraient toujours sur le bulletin de vote unique en violation flagrante des pratiques démocratiques qui devraient marquer toute élection et du principe de transparence et d’honnêteté.

Dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP, les deux listes « annoncent à l’opinion publique, nationale et internationale, qu’elles ne sont pas concernées par ces élections bien que des médias, dont certains relevant du service public, se sont livrés à la désinformation pour convaincre le corps électoral et l’opinion publique que le scrutin se déroule dans un climat démocratique empreint de pluralité, laissant entendre ainsi que nos deux listes participent à cette échéance ».

Les listes « Le changement » et « Fidélité et responsabilité » ont rappelé, dans ce cadre, leur demande « responsable » de leur retrait de tous les bureaux de vote, soulignant qu’elles ne sont pas également concernées par les conséquences qui découleront de ces élections et qu’elles se réservent le droit de recourir à tous les moyens juridiques pour redresser ce processus et mettre fin à toutes les violations et les dysfonctionnements ».

Tout en dénonçant fermement ce comportement (maintien des deux listes) visant à semer la diversion et à conférer, de force, la pluralité à un processus électoral discriminatoire portant atteinte aux acquis du Maroc dans le domaine de la démocratie et de la pluralité et à consacrer la pensée unique et totalitaire, les deux listes soulignent que la commission de supervision est pleinement responsable de cette violation et appellent le gouvernement à assumer ses responsabilités et à ne pas rester inactif devant un processus entaché dès le début par des dysfonctionnements, dont ceux constatés ce vendredi 22 juin.

Les listes « Le changement » et « Fidélité et responsabilité » soutiennent que la position de neutralité négative ne peut être expliquée que par la partialité et l’atteinte flagrante à la réputation du Maroc et au corps des journalistes. (MAP).

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.